La violente tempête de grêle qui a frappé samedi soir la région Fès-Meknès a affecté une superficie qui pourrait atteindre 9.100 hectares au niveau de 27 communes rurales de la région, indique dimanche le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêt.

La plupart des provinces de la région ont été touchées, à l’exception de la province de Taounate, précise le ministère dans un communiqué, faisant savoir que l’intensité de la tempête au niveau de certaines zones a causé des dégâts pour plusieurs cultures et certaines infrastructures agricoles.

Tempête de grêle dans la région Fès-Meknès : Plus de 9.000 ha affectés 1

Immédiatement après la tempête, des comités provinciaux composés des services du ministère et de représentants de la Chambre régionale d’agriculture de Fès-Meknès, ainsi que des représentants de la Fédération interprofessionnelle marocaine de l’olive (INTERPROLIVE) et de la Fédération interprofessionnelle de la filière de l’arboriculture fruitière au Maroc (FEDAM), se sont rendus sur le terrain pour examiner la situation et identifier les impacts potentiels sur les différentes cultures, selon la même source.

Les estimations globales initiales montrent que la superficie touchée pourrait atteindre 9.100 hectares répartis entre 27 communes rurales de la région, en particulier dans les provinces de Meknès, Sefrou, Ifrane, El Hajeb, Fès, Moulay Yacoub, Taza et Boulemane, ajoute-t-on, notant que les dégâts survenus suite à cette tempête concernent les arbres fruitiers (les rosacées et l’olivier) et les cultures maraîchères et céréalières et que des dégâts allant de 20 à 80% ont été enregistrés, selon la culture et la province.

Le ministère précise que les dégâts sont minimes dans les exploitations équipées en filets anti-grêle ou situées dans les zones équipées de générateurs anti-grêle.

À LIRE  L’OMT favorable à l’ouverture de couloirs aériens pour les vacanciers

La région de Fès-Meknès compte 6.260 hectares équipés en filets anti-grêle subventionnés par le Fonds de développement agricole, pour une enveloppe de 310 millions de dirhams, et 68 générateurs anti-grêle, gérés avec efficacité et efficience par la Fédération nationale des utilisateurs des générateurs anti-grêle, selon la même source.

La plupart des cultures touchées bénéficient du programme d’assurance multirisques climatiques des cultures que le ministère a mis en place pour soutenir les agriculteurs et pris en charge par la Mutuelle agricole marocaine d’assurances (MAMDA), ajoute-t-on.

Dans ce cadre, le ministère invite les agriculteurs ayant préalablement souscrit à cette assurance auprès de la MAMDA à faire des déclarations individuelles sur les dommages et à les déposer auprès des Directions provinciales de l’agriculture dans un délai ne dépassant pas 05 jours tel que stipulé par la procédure.

Les services du ministère, les représentants de la Chambre régionale d’agriculture de Fès-Meknès, ainsi que les représentants de l’INTERPROLIVE et de la FEDAM restent mobilisés pour assurer le suivi et l’évaluation des impacts causés par cette catastrophe naturelle et la préparation d’un rapport détaillé sur le sujet, rassure le ministère, faisant savoir que des réunions seront ensuite avec les acteurs agricoles concernés.

Une commission spécialisée multipartite procèdera à l’examen des données disponibles et prendra en conséquence les mesures qui s’imposent, conclut le communiqué.

MAP-