Quelque 310 Marocains, dont 10 bébés, bloqués en Espagne ont été rapatriés, mercredi à bord de trois vols depuis la région d’Andalousie (Sud d’Espagne).

Ces opérations humanitaires, qui ont concerné trois circonscriptions consulaires, à savoir Algésiras, Séville et Alméria, ont bénéficié notamment aux personnes en précarité de santé, d’âge et celles qui ne disposent plus de moyens de subsistance.

A leur arrivée à Tétouan, ces citoyens ont été soumis à des tests de dépistage au nouveau coronavirus (Covid-19), dans le respect le plus strict du protocole sanitaire en vigueur et elles sont désormais confinées dans des établissements hôteliers dans la région de M’diq pendant une période de neuf jours, tout en bénéficiant de l’accompagnement médical nécessaire.

Il est à noter que si des cas positifs sont signalés parmi ces ressortissants marocains, ils seront pris en charge par les autorités sanitaires.

Cette opération s’est déroulée dans la sérénité et dans le respect total des mesures de précaution.

Les avions ont opéré à deux tiers de leur capacité de même que les bus transportant les bénéficiaires. Ces derniers ont eu aussi droit à l’accompagnement d’agents consulaires qui leur ont fourni des masques et des gels hydroalcooliques, le tout pour s’assurer qu’aucune “incidence sanitaire” ne se produise.

Des vols similaires avec les mêmes dimensions vont concerner la région centrale d’Espagne, et ce à partir de Madrid et vont transporter 300 personnes bloquées, en situation de précarité.

Lundi prochain, des vols similaires bénéficieront à 300 autres citoyens marocains dans la région nord-ouest d’Espagne, et ce à partir de Barcelone.

À LIRE  Des vols spéciaux Air France vers le Maroc

Toutes ces opérations suivront le même protocole sanitaire, avec des tests de dépistage au virus à l’arrivée et un confinement de neuf jours dans le cadre du suivi médical nécessaire, le but étant de s’assurer qu’ils ne constitueront pas un danger pour eux-mêmes, leurs familles et voisins.

Au total, plus de 900 personnes seront rapatriées, ce qui constitue une accélération de la cadence des opérations de rapatriement qui devront concerner prochainement d’autres régions et pays.

Ces opérations, qui font suite au discours du Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, devant la Chambre des conseillers annonçant le début du rapatriement, se dérouleront dans le droit fil de la stratégie globale mise en place au Maroc conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI.

MAP-