Le laboratoire pharmaceutique américain Moderna a annoncé être sur le point de commencer la dernière phase de l’essai clinique de son vaccin contre la Covid-19 en juillet.

Moderna a été la première société à entreprendre des essais cliniques chez l’homme sur son vaccin candidat aux États-Unis. La dernière étape de l’étude inclura 30.000 personnes et sera menée en partenariat avec l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses des Etats-Unis (NIAID).

Le principal objectif de cette étude sera de montrer que le vaccin empêche les gens de développer des symptômes de la Covid-19, a indiqué Moderna dans un communiqué. L’objectif secondaire sera de montrer que le vaccin empêche les personnes infectées de développer des symptômes graves nécessitant une hospitalisation.

Par ailleurs, la firme américaine de biotechnologie a révélé qu’il pourrait fabriquer, à partir de 2021, “jusqu’à 1 milliard de doses par an” de son vaccin expérimental contre le coronavirus avec l’aide d’un fabricant sous contrat.

“Cette annonce est une autre indication que les essais de vaccins contre les coronavirus progressent à un rythme remarquable”, selon l’agence Bloomberg.

Mercredi 10 juin, Johnson & Johnson a fait savoir qu’il commencerait les premiers essais de son vaccin Covid-19 dans la seconde moitié de juillet, bien en avance sur son calendrier précédent qui tablait sur septembre.

Le mois dernier, Moderna a commencé la deuxième phase de son vaccin, appelé ARNm-1273, chez 600 adultes en bonne santé. Dans son dernier communiqué, la société a indiqué qu’elle avait déjà recruté 350 personnes dans l’essai, dont une cohorte de 300 adultes en bonne santé âgés de 54 ans et moins et les 50 premiers des 300 personnes plus âgées.

À LIRE  Le ministère de la santé met à jour le protocole de prise en charge des personnes atteintes du Covid-19