Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a annoncé, dimanche, que son pays a pris la décision d’avancer au 21 juin la reprise de la libre circulation avec l’ensemble des pays européens, à l’exception du Portugal.

Le gouvernement a décidé de lever “les contrôles aux frontières avec tous les Etats membres (de l’UE) le 21 juin”, une date qui correspond avec la levée de l’état d’alerte décrété depuis la mi-mars en Espagne pour faire face à la propagation du nouveau coronavirus, a précisé M. Sanchez lors d’une conférence de presse.

En outre, l’exécutif a pris la décision de “maintenir les contrôles à la frontière terrestre avec le Portugal jusqu’au 30 juin” et ce suite aux discussions avec les responsables portugais, a signalé M. Sanchez.

Ainsi, a-t-il noté, la quarantaine imposée depuis le 15 mai aux voyageurs arrivant en Espagne sera levée le 21 juin.

L’Espagne commencera à partir du 1er juillet à rouvrir ses frontières aux voyageurs venant de pays non-européens où la situation de l’épidémie “est similaire ou plus favorable” que dans l’UE, a précisé M. Sanchez.

Il s’agit d’un “moment critique mais nous y sommes préparés”, notamment en terme de détection de nouveaux cas, a fait valoir M. Sanchez.

MAP-

À LIRE  marlaska salue la coopération avec le Maroc en dans la lutte contre l’immigration et le terrorisme