Les supermarchés belges font face à une pénurie de crevettes décortiquées en raison des mesures prises au Maroc pour endiguer la propagation du coronavirus, a indiqué jeudi le directeur du marché aux poissons flamand (Vlaams Visveiling), Tom Premereur, confirmant une information de la Gazet van Antwerpen.

Le crustacé perd en effet sa carapace au Maroc dans des entreprises de décorticage, ralenties ou mises à l’arrêt en raison de la crise sanitaire.

Une partie des crevettes pêchées dans la mer du Nord belge sont congelées après avoir été capturées et envoyées au Maroc pour y être décortiquées. En raison des mesures prises pour endiguer la propagation du coronavirus dans le pays d’Afrique du Nord, la plupart des grandes stations de décorticage resteront fermées jusqu’au 15 juillet au moins.

Solution : acheter le crustacé avec sa carapace
“En conséquence, nous constatons ici une pénurie de crevettes décortiquées”, déclare le directeur de la Vlaamse Visveiling. Que les Belges se rassurent : ils pourront toujours déguster le crustacé mais il faudra l’acheter avec sa carapace. “Nous ne nous attendons pas à ce que la situation se normalise directement après le 15 juillet. Je recommande dès lors d’acheter des crevettes non-décortiquées.”

Crustacé aux accents exotiques, la crevette est un ingrédient essentiel de la cuisine belge. Servie en salades, en croquettes ou pour accompagner des plateaux de fruits de mer, la crevette est consommée à hauteur de 95 % par foyer dans le Plat pays.

Source: Rtbf

À LIRE  HCP: La crainte de contamination au covid-19 et le manque de moyens limitent l’accès aux services de santé