Un appel d’offres exceptionnel a été lancé pour soutenir les projets dans les domaines de l’art, de l’édition et du livre, avec une enveloppe budgétaire de quelque 50 MDH, a souligné, mardi à Rabat, le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Othmane El Ferdaous.

Dans son exposé devant la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants, M. El Ferdaous a indiqué que le ministère a lancé un programme exceptionnel pour soutenir le secteur de l’édition et du livre au titre de l’année 2020, en allouant une enveloppe budgétaire de 11 MDH au profit de l’ensemble des acteurs culturels, notamment les auteurs, les éditeurs et les acteurs associatifs, en plus du lancement d’appels d’offres pour le soutien des projets artistiques, avec une enveloppe de 39 MDH.

En ce qui concerne l’appui au livre et à l’édition, M. El Ferdaous a relevé que le département de la culture a pris des mesures pour régler les échéances dues, soit 13,5 MDH pour les projets soutenus dans le domaine de l’édition et du livre, au titre des années précédentes, à savoir 2016, 2017, 2018 et 2019.

El Ferdaous : 50 MDH pour le soutien aux projets d’art, d’édition et du livre 1
Othmane El Ferdaous. Ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports,

“Le programme de soutien du secteur concerne l’acquisition de livres des bibliothèques et des éditeurs pour distribution aux bibliothèques scolaires et publiques, la publication et l’édition de magazines culturels qu’ils soient en version papier ou électronique, ainsi que la sensibilisation à l’importance de la lecture”, a-t-il dit.

Le ministère a également veillé, ajoute-t-il, à apporter un soutien important aux associations culturelles actives, tout en prenant en considération l’état d’urgence sanitaire.

À LIRE  Le théâtre Cervantes est désormais marocain

S’agissant du soutien aux secteurs artistiques, le ministre a indiqué que son département a pris un certain nombre de mesures concernant les droits des auteurs, la situation des cinéastes, le théâtre, la musique et les arts plastiques, afin d’atténuer les répercussions néfastes de la pandémie sur ce secteur.

En ce qui concerne les droits d’auteurs, le ministre a souligné que le Bureau marocain du droit d’auteur (BMDA) a pris plusieurs mesures exceptionnelles au profit des artistes et créateurs adhérents, notamment la reprogrammation des distributions et la fixation de délais pour que les auteurs puissent en bénéficier (à partir du 25 mars), notant qu’un montant de plus de 10 MDH destiné aux revenus de la copie privée a été distribué, en plus du versements au profit des auteurs et créateurs adhérents au BMDA, pour un montant supérieur à 9 MDH pour les revenus du droit d’auteur, à partir du 22 avril.

Pour ce qui est des cinéastes, le ministre a indiqué que parmi les répercussions de la crise sanitaire a sur le secteur cinématographique, figurent la cessation de l’activité de production cinématographique et audiovisuelle pour plus de 50 sociétés de production privées, la fermeture des salles de cinéma et le report de la sortie des films, ainsi que le chômage des techniciens de l’industrie cinématographique et audiovisuelle et des artistes.

Cela concerne tous les professionnels de techniciens, qu’ils soient titulaires ou non d’une carte d’identité professionnelle délivrée par le Centre cinématographique marocain, inscrits à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ou ceux qui travaillent dans le secteur informel.

À LIRE  24E ÉDITION FESTIVAL INTERNATIONAL DU CINÉMA D'AUTEUR DE RABAT

Pour atténuer les répercussions néfastes de la pandémie, le Centre cinématographique marocain a pris de nombreuses mesures, notamment la projection de 51 films marocains, soit un film tous les deux jours (30 mars-10 juillet), le maintien du soutien programmé au titre de l’année 2020 en faveur de l’industrie cinématographique, ainsi que l’accélération du paiement des sommes dues à des sociétés de production cinématographique, soit 6,5 MDH.

Concernant les secteurs du théâtre, de la musique et des arts plastiques, M. El Ferdaous a affirmé que le ministère s’est attelé, en coordination avec le ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, à prendre des mesures pour régler les dossiers des projets culturels et artistiques pour l’année 2019, sachant qu’il a été procédé au versement de plus de 80% des montants de soutien restants (22 MDH), au profit d’artistes et de groupes artistiques bénéficiant du soutien de projets artistiques au titre de l’année écoulée et qui ont rempli leurs engagements.

Dans ce contexte, le ministre a souligné qu’un montant estimé à 20 MDH a été alloué aux tournées théâtrales nationales, 12 MDH à la musique, au chant, aux arts de la scène et à la chorégraphie et une enveloppe financière de 2 MDH aux expositions d’art plastique et d’art visuel.

Concernant la carte d’artiste et le statut des artistes, le ministre a révélé que lors des réunions du comité pour la carte professionnelle d’artiste, plus de 4.000 dossiers ont été examinés à distance, précisant que 2.000 nouvelles cartes seront délivrées dans les prochains jours.