Le Maroc figure dans le top 20 mondial des principaux pays producteurs de pêches et de nectarines.

La production de pêches et de nectarines du Maroc est passée de 14.000 tonnes en 1969 à 157.893 tonnes en 2018, avec une croissance annuelle moyenne de 5,84%, ce qui lui vaut, la 18ème place mondiale dans le classement des principaux pays producteurs, selon les données de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Fruits d’été par excellence, les pêches et les nectarines sont gorgées de nutriments : vitamines, oligo-éléments, minéraux et sont très appréciées pour leur faible teneur calorique et leur effet rafraîchissant. Au Maroc, les principales zones de production de ces produits agricoles sont Meknès, Ifrane, Saïss, Moyen-Atlas, Béni-Mellal. La culture s’est étendue aux régions à hiver doux telles que le Gharb, Marrakech et Taroudant.

Au fil des dernières années, la production des pêches et de nectarines du Royaume a enregistré une croissance exponentielle passant de 138.560 tonnes en 2017 à 157.893 tonnes en 2018, d’où sa notoriété parmi les principaux pays producteurs de ces fruits à noyau.

La Chine est le premier producteur mondial de pêches et nectarines avec plus de 15,2 millions de tonnes. S’ensuivent ainsi, l’Italie (2e), la Grèce (3e), l’Espagne (4e), la Turquie (5e), les États-Unis (6e), l’Iran (7e), le Chili (8e), l’Inde (9e), l’Égypte (10e), l’Argentine (11e), le Brésil (12e), la Corée du Sud (13e), l’Algérie (14e), la France (15e), l’Ouzbékistan (16e), le Mexique (17e), le Maroc (18e), l’Afrique du Sud (19e), la Corée du Nord (20e), la Tunisie (21e) et enfin le Japon occupe la 22ème position dans la production de ces fruits d’été.

À LIRE  Bilan/Covid-19 : 192 nouveaux cas et 3 décès enregistrés ce lundi au Maroc