La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et l’Union européenne (UE) renforcent leur soutien aux investissements verts et à la résilience climatique en Égypte, au Maroc et dans les pays du Partenariat oriental (Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Biélorussie, Géorgie et Moldavie et Ukraine).

L’UE accorde au total 61,3 millions d’euros de subventions pour soutenir trois programmes de la BERD aidant les entreprises à investir dans l’efficacité énergétique, à réduire leur empreinte carbone, à introduire des technologies vertes innovantes, à soutenir l’économie circulaire et à améliorer les cadres juridiques pour les investissements dans l’efficacité énergétique et l’utilisation efficace des ressources.

Au Maroc, le mécanisme de financement de l’énergie verte (GEFF) bénéficiera d’une subvention européenne de 21,1 millions d’euros qui permettra aux entreprises locales d’investir dans les technologies vertes. Les bénéficiaires réduiront leurs coûts en mettant en œuvre des mesures d’adaptation au climat, des technologies à haut rendement énergétique et des énergies renouvelables, améliorant ainsi également leur compétitivité globale.

En Égypte, une subvention de 24,8 millions d’euros de l’UE soutiendra le GEFF de la BERD, qui se concentre sur le soutien aux investissements dans les énergies renouvelables et à haut rendement énergétique par le biais d’institutions financières locales pour prêter aux entreprises privées.

Dans la région du Partenariat oriental, 15,4 millions d’euros provenant de l’initiative EU4Climate seront versés par le biais du programme FINTECC (Centre de transfert de technologies et de transfert de technologie de la BERD) aux clients du secteur privé via des subventions d’investissement, une assistance technique et l’offre de bons pour l’innovation climatique, qui devraient accélérer l’adoption de technologies climatiques innovantes et de pratiques commerciales durables.

À LIRE  Pénurie de crevettes décortiquées dans les supermarchés belges en raison du confinement au Maroc

Pierre Heilbronn, vice-président de la BERD chargé des politiques et des partenariats, a déclaré : «Notre coopération étroite avec l’UE apportera des avantages concrets pour l’environnement dans les pays où nous fournissons conjointement un financement et un soutien pour le climat. En plus de nos investissements, nous nous concentrerons également sur l’amélioration du cadre réglementaire de ces investissements verts afin de développer un marché durable pour les technologies climatiques dans la région. »

Pour sa part, Olivér Várhelyi, commissaire de l’Union européenne pour le voisinage et l’élargissement, estime que : «Notre coopération de longue date avec la BERD est extrêmement précieuse, y compris dans le domaine de la finance verte où la banque a une expérience importante. En Égypte et au Maroc, ainsi que dans les pays du Partenariat oriental, notre soutien conjoint contribuera à intensifier les investissements dans les énergies renouvelables et à haut rendement énergétique dans le secteur privé, contribuant ainsi à bâtir des économies durables. »

À ce jour, la BERD a signé 34 milliards d’euros d’investissements verts, financé plus de 1 900 projets verts et réduit plus de 102 millions de tonnes d’émissions de dioxyde de carbone.