Une opération spéciale de transport de passagers en provenance des ports autorisés, en France et en Italie, sera menée dans le cadre du plan d’action spécifique pour le retour des Marocains résidant à l’étranger ainsi que des Marocains et étrangers résidant dans le Royaume, a indiqué mardi le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau.

Dans un communiqué, le département a affirmé avoir “établi des contacts avec les autorités portuaires des ports de liaison en France et en Italie afin de coordonner l’ensemble des opérations portuaires et maritimes”.

Le ministère a également mobilisé les armateurs nationaux et étrangers ainsi que les administrations et les établissements partenaires, pour mettre en place un plan de flotte adapté aux lignes maritimes long courrier en provenance des ports de Sète en France et de Gênes en Italie.

“Les autorisations provisoires seront accordées aux armateurs retenus qui s’engagent à donner plein effet aux dispositions du cahier des charges mis en place par le ministère, pour assurer un transport sûr et sécurisé et protéger la santé des passagers et des équipages”, souligne le communiqué.

Ledit cahier édicte, en effet, les conditions d’exploitation de ces lignes et les dispositions d’ordre sanitaire définies par les autorités compétentes. Dans ce contexte, des rapprochements entre l’ensemble des intervenants ont eu lieu et des visites des navires ont été effectuées pour la mise en œuvre des protocoles sanitaires, ajoute-t-on.

Deux navires du plan de flotte, mis en place par le ministère de l’Équipement, du transport et de la logistique et de l’eau, sont ainsi en cours d’équipement par des laboratoires d’analyses du virus COVID-19, selon les orientations des autorités sanitaires.

À LIRE  Covid-19/Maroc: 168 nouveaux cas contamination ,5 nouvelles guérisons et 4 nouveaux décès

Ces deux navires devront quitter respectivement le port de Sète à destination de Nador le 15 juillet 2020 et le port de Gênes à destination de Tanger Med le 16 juillet, alors que les autres navires du plan de flotte seront équipés de laboratoires d’analyses dans les prochains jours en prenant en compte leurs accostages dans les ports marocains.

MAP-