L’innovation technologique dans le processus de production de l’huile d’argan au Maroc a joué un rôle important.

La taille du marché de l’huile d’argan au Maroc a été estimée à 70,3 millions dollars en 2018 et devrait atteindre un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 20,7% au cours de la période 2019-2026, malgré la crise du nouveau coronavirus (Covid-19), selon une récente étude de Trusted Business Insights.

L’augmentation des préférences des consommateurs pour les ingrédients naturels dans les produits de traitement capillaire et de soin de la peau devrait stimuler le marché. Les fabricants de produits de soins personnels et cosmétiques favoriseraient l’utilisation d’huile d’argan pour la peau et les cheveux. Ainsi, ces initiatives devraient dynamiser la demande globale d’huile d’argan du Maroc dans le segment des applications cosmétiques, d’après l’étude. En outre, la demande mondiale de produits connaît une augmentation de l’application alimentaire en raison d’un changement de préférence des consommateurs vers un mode de vie sain du fait du coronavirus.

L’innovation technologique dans le processus de production au Maroc a joué un rôle important car elle a remplacé le processus d’extraction manuelle par des machines. Cela a conduit à une hausse de la production de l’huile en moins de temps. La modification de la quantité de composants biochimiques par le biais de divers processus d’extraction devrait jouer un rôle important dans les années à venir.

L’augmentation de l’utilisation de l’huile d’argan biologique comme ingrédient actif et comme produit propre pour les cosmétiques devrait également alimenter la demande du marché.

L’ARGAN, LE FRUIT AUX 100 VERTUS DE L’ARGANIER

L’arganier, l’arbre de l’huile d’argan ne pousse que dans les contrées semi désertiques du Maroc, de Safi au Nord jusqu’aux confins steppiques du Sahara au Sud, dans le Haut Atlas.

L’huile d’argan, l’élixir marocain a un bel avenir 1

Les plantations d’arganiers sont principalement regroupées dans une immense forêt appelée l’arganeraie. Cette forêt compte environ 20 millions d’arganiers répartis sur 830 000 hectares. L’arganeraie a été classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 1999. Réserve biosphère, elle est délimitée par l’oued Temfit et l’oued du Souss qui se jette dans l’Atlantique à Agadir. Ces 2 cours d’eau drainent les montagnes de l’Anti-Atlas et du Haut Atlas. L’arganier est si résistant qu’il pousse jusqu’à 1500m d’altitude.

À LIRE  "Intelaka" : signature d'une convention marquant une forte baisse des primes d'assurance

L’huile d’argan est issue de la presse des amandons.

Pour les berbères, l’arganier est l’arbre « béni des Dieux » car l’huile d’argan est pour eux un véritable « or vert » aux nombreuses propriétés alimentaires et cosmétiques. Ne l’appelle-t-on pas d’ailleurs, l’huile aux 100 Vertus. Tout comme le thé, l’huile d’argan accompagnée de miel est offerte par les berbères aux invités en signe d’hospitalité.

Pour les femmes, l’huile d’argan ou appelée aussi huile d’argane c’est aussi la source d’un véritable élixir de beauté. D’ailleurs, le mot élixir vient de l’arabe al-iksir, qui signifie remède dans cette langue.

Les bienfaits de l’huile d’argan pour la peau

Les conditions extrêmes de l’environnement des femmes berbères (chaleur, vent…) les ont amenées à utiliser l’huile d’argan en crème de beauté et lait de corps pour lutter contre le dessèchement de la peau. Parce qu’il est naturellement antioxydant et gorgé d’acides gras, cet « or liquide » active non seulement la régénération cellulaire mais hydrate aussi l’épiderme en profondeur et restaure son film hydrolipidique (mélange d’eau et de gras qui permet de maintenir le niveau d’hydratation). Résultat : la peau du visage et du corps est adoucie, retrouve sa fermeté et son élasticité et les rides sont atténuées. Ces propriétés en font un merveilleux allié des peaux sèches, atopiques (prédisposées aux allergies) et matures… Ou plus simplement des femmes qui cherchent à retarder le vieillissement cutané !

Malgré sa forte teneur en gras, cette huile contribue en outre à rééquilibrer le film hydrolipidique tout en laissant respirer l’épiderme. Elle est donc préconisée pour soigner les peaux acnéiques. Calmante et réparatrice, l’huile d’argan est enfin un excellent remède contre l’eczéma et la varicelle, les cicatrices (notamment d’acné ou de varicelle), les gerçures, les vergetures et bien sûr les coups de soleil. Autant de raisons de l’adopter !

L’huile d’argan, l’élixir marocain a un bel avenir 2

Les bienfaits de l’huile d’argan pour les cheveux

À LIRE  Al Waleed Ibn Talal cède le Four Seasons Marrakech

Pour retrouver l’éclat, la brillance et l’aspect soyeux de leur chevelure, les femmes berbères ont également pour coutume d’en enduire leurs fibres capillaires. Idéale pour réparer les fourches, prévenir les cheveux cassants ou dompter les tignasses (très) frisées, l’huile d’argan pour cheveux doit être posée en masque, toute la nuit. Si la perspective de dormir avec une serviette sur l’oreiller vous rebute, laissez reposer une petite heure avant le rinçage ou – plus simple – ajoutez quelques gouttes d’huile dans votre shampooing habituel.

D’autres utilisations magiques de l’argan

Ce produit miracle est enfin très apprécié des ongles mous, cassants ou qui se dédoublent. Pour retrouver de jolies mains, rien de tel qu’un « bain de phalanges » dans un bol rempli d’huile d’argan auquel on ajoute quelques gouttes de citron. Laissez tremper une quinzaine de minutes et observez le résultat !

L’huile d’argan, trésor diététique

Entrée il y a une quinzaine d’années dans la cuisine européenne, l’argan est une huile traditionnelle du Maroc au goût d’amande et de noisette. On la déguste comme du beurre, sur une tranche de pain, dans la composition des assaisonnements ou dans la préparation de mets typiques tels que l’amalou (pâte à tartiner supposément aphrodisiaque à base de miel et d’amandes). Passé son intérêt gustatif, l’huile d’argan est également très appréciée pour ses qualités diététiques. Riche en vitamine E (réputée pour son action antioxydante) et en oméga 6 et 9, elle contient 80% d’acides gras insaturés. Gare cependant à ne pas la faire chauffer à une température trop élevée : elle perdrait aussitôt une partie importante de ses propriétés. Pour bénéficier de tous ses bienfaits, mieux vaut donc la consommer crue. Enfin, évitez d’acheter une huile trop sombre : la couleur brune est le signe que les amandons ont été trop grillés durant la phase de torréfaction. La qualité de l’huile sera donc moindre.

L’huile d’argan, l’élixir marocain a un bel avenir 3