La ville portuaire d’El Jadida, un site classé patrimoine mondial de l’UNESCO en 2004, se dresse majestueusement sur la côte de l’Atlantique. Elle est un exemple exceptionnel de l’échange d’influences entre les cultures européennes et marocaines.

Les fortifications portugaises de Mazagan, qui font aujourd’hui partie de la ville d’El Jadida, à 90 km au sud-ouest de Casablanca, furent édifiées comme colonie fortifiée sur la côte atlantique au début du XVIe siècle.

Ville portugaise de Mazagan; El Jadida 1

La colonie fut reprise par les Marocains en 1769. Les fortifications, avec leurs bastions et remparts, constituent un exemple précoce de l’architecture militaire de la Renaissance. Les édifices portugais encore visibles sont la citerne et l’église de l’Assomption, construite dans le style manuélin (gothique tardif). La ville portugaise de Mazagan, l’un des premiers établissements en Afrique occidentale des explorateurs portugais qui faisaient route vers l’Inde, offre un témoignage exceptionnel des influences croisées entre les cultures européenne et marocaine, qui apparaissent clairement dans l’architecture, la technologie et l’urbanisme.

Ses murs fortifiés construits par les Portugais en 1502, détiennent son trésor; une belle citerne, où les réflexions de la lumière dansent sur l’eau et les voix résonnent avec une clarté antique.

Valeur universelle exceptionnelle

La Ville portugaise de Mazagan (El-Jadida), un des premiers établissements créés en Afrique par les explorateurs portugais qui faisaient route vers l’Inde, offre un exemple exceptionnel des influences croisées entre les cultures européenne et marocaine du XVIe au XVIIIe siècle, qui apparaissent clairement dans l’architecture, la technologie et l’urbanisme. Mazagan fut édifiée comme colonie fortifiée sur la côte atlantique au début du XVIe siècle. Située à 90 km au sud de Casablanca, elle domine une baie naturelle d’une grande beauté. Les frères Francisco et Diogo de Arruda construisirent la première citadelle en 1514. Celle-ci fut agrandie en 1541- 1548 et transformée en forteresse en forme d’étoile par Joao Ribeiro et Juan Castillo selon les plans de l’architecte italien Benedetto da Ravenna.

À LIRE  Top 10 des pays africains les plus compétitifs en matière de voyage et de tourisme, selon le WEF

La forteresse de Mazagan avec son fossé et ses remparts infléchis est l’un des premiers témoins dans le monde lusitanien de l’application des nouvelles conceptions architecturales de la Renaissance adaptées à l’avènement de l’arme à feu par une technologie portugaise. Témoin intégral et unique au Maroc de l’avènement de ce nouveau style, Mazagan est mieux conservée que les autres fortifications portugaises du Maroc, alors que la plupart des comptoirs portugais dans le monde ont subi beaucoup de changements.

Ville portugaise de Mazagan; El Jadida 2

Après le départ des Portugais en 1769 et l’abandon qui s’ensuivit, la forteresse fut réhabilitée au milieu du XIXe siècle et appelée El-Jadida (la nouvelle), devenant un centre commercial et une société multiculturelle comptant des habitants musulmans, juifs et chrétiens.

La forme et la physionomie de la forteresse ont été bien préservées et représentent un exemple exceptionnel de cette catégorie de bâtiment. Le tissu historique à l’intérieur de la forteresse reflète les différents changements et influences au cours des siècles. Les monuments existants de la période portugaise sont : les remparts et leurs bastions, la citerne, un exemple exceptionnel de ce type de structure, et l’église catholique de l’Assomption, représentant l’architecture gothique tardive, le style manuélin du début du XVIe siècle.

La ville portugaise de Mazagan est un exemple exceptionnel de l’échange d’influences entre les cultures européennes et la culture marocaine du XVIe au XVIIIe siècle, et l’un des tout premiers peuplements des explorateurs portugais en Afrique de l’Ouest sur la route de l’Inde. Ces influences se reflètent clairement dans l’architecture, la technologie et l’urbanisme de la ville.

Ville portugaise de Mazagan; El Jadida 3

La ville fortifiée portugaise de Mazagan est un exemple exceptionnel et l’un des premiers de la réalisation des idéaux de la Renaissance intégrés aux techniques de construction portugaises. Parmi les constructions les plus remarquables de la période portugaise figurent la citerne et l’église de l’Assomption, bâties dans le style manuélin du début du XVIe siècle.

À LIRE  Solaire Expo Maroc 2020 ouvre ses portes à Casablanca