Nouvelles mesures de restriction dans les villes de Tanger, Asilah et Fès. 

Le gouvernement vient de décider, à partir du mercredi 5 août 2020 à 20h00, de mettre en place un ensemble de mesures de précaution et de restrictions au niveau des villes de Tanger, Asilah et Fès, compte tenu de la forte augmentation du nombre de cas de «Covid 19» et du nombre de décès enregistrés ces derniers temps.

Ces mesures de restrictions sont les suivantes:

1- Au niveau des villes de Tanger et Fès:

  • Obligation de disposer d’une autorisation exceptionnelle pour se déplacer de et vers Tanger et Fès
  • Interdiction de tous les rassemblements
  • Fermeture à 22h des commerces de proximité, des grandes surfaces et des cafés
  • Fermeture des restaurants à 23h Fermeture des plages et des parcs publics
  • Fermeture des salles de jeux, des salles de sport et des terrains de proximité
  • Réduction de la capacité du transport public à 50%.

2- Mesures décidées au niveau des quartiers résidentiels où s’est propagée la pandémie dans les villes de Tanger et Fès :

  • Fermeture des accès menant à ces quartiers par des barrages de sécurité
  • Les déplacements de et vers les quartiers concernés par la fermeture seront conditionnés à des autorisations spéciales de déplacement délivrées par les autorités locales
  • Fermeture à 20h des commerces de proximité, des grandes surfaces, des cafés et des restaurants
  • Fermeture des souks de proximité à 16h– Fermeture des hammams et des salons de beauté

Dans son communiqué, le gouvernement, tout en exhortant les citoyennes et citoyens au respect strict des différentes mesures préventives annoncées et à l’adhésion, avec engagement et en toute responsabilité, aux efforts nationaux visant à endiguer la propagation du nouveau coronavirus, insiste qu’il sera procédé à l’activation des procédures de surveillance rigoureuse à l’encontre de tout individu ayant enfreint les règlements en vigueur, notamment le port obligatoire du masque de protection et le respect de la distanciation physique dans les lieux publics.

À LIRE  LE "CESE" PLAIDE POUR UNE NOUVELLE GÉNÉRATION DE SERVICE PUBLIC POUR LE DÉVELOPPEMENT AU MAROC