Le ministère de la Santé a redéfini, dans une circulaire, les procédures techniques de prise en charge des patients contaminés par le Covid-19, ainsi que des personnes qui sont entrées en contact avec eux.

La principale nouveauté concerne les conditions de la quarantaine à domicile des patients asymptomatiques.

L’isolement à domicile sera d’une durée de 7 jours de traitement et 7 jours supplémentaires, soit un total de 14 jours d’isolement, précise la circulaire. De plus, «un suivi médical rigoureux de l’état de santé doit être assuré, afin de détecter précocement tout signe d’aggravation ou effet indésirable du traitement».

Quant aux cas symptomatiques, ils seront impérativement pris en charge en milieu hospitalier et mis sous le même traitement pendant une durée de 10 jours. Leur guérison ne pourra être confirmée qu’après cette période de traitement et sous deux conditions ; Nette amélioration clinique, avec une apyrexie pendant 3 jours consécutifs, ainsi qu’une normalisation du bilan biologique.

Pour ce qui est de la prise en charge en post-guérison, «le patient doit compléter le confinement pour une durée de 14 jours après le début de la prise en charge (période d’hospitalisation incluse)». Durant son confinement, le patient guéri devra s’isoler dans une chambre individuelle, porter un masque chirurgical en présence d’une tierce personne, respecter les règles d’hygiène et à l’apparition de tout signe, se présenter à la structure de prise en charge la plus proche, tout en déclarant qu’il a été positif au Covid-19.

La nouvelle procédure inclut également la prise en charge des personnes contacts, qui est définie comme toute personne qui a eu un contact avec un cas probable ou confirmé de Covid-19. Celle-ci devra se soumettre à un test de dépistage du type PCR dès son identification (le premier jour). Elle devra également s’isoler dans son domicile et être surveillée en cas d’apparition de signes cliniques, en plus d’être mise sous traitement, prophylactique ou curatif, selon les indications et le protocole en vigueur.

À LIRE  Covid-19 : Les visites familiales suspendues dans certaines prisons