Les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire ont saisi, jeudi, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), une quantité de 5,222 tonnes de haschich et interpellé trois individus, dont un Français d’origine marocaine, pour leurs liens présumés avec un réseau criminel s’activant dans le trafic international de drogues et de psychotropes.

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que cette opération sécuritaire, menée en coordination avec les éléments de la Gendarmerie royale, a eu lieu dans une ferme agricole au niveau du douar « Oulad Maimoun », dans la région de Had Soualem, à la périphérie de Casablanca, faisant savoir que trois suspects ont été interpelés et une voiture légère saisie, ainsi qu’une importante somme d’argent en devise nationale soupçonnée provenir d’actes criminels, outre 150 plaquettes de haschich soigneusement enfouies dans une fosse, soit une quantité totale d’environ 5,222 tonnes de drogues.

Les trois mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête préliminaire menée sous la supervision du parquet compétent en vue d’identifier les ramifications éventuelles de cette activité criminelle aux niveaux national et international, ainsi que toutes les personnes impliquées, selon la même source.

Cette opération sécuritaire s’inscrit dans le cadre des efforts intenses consentis conjointement par les services de la Sûreté nationale et de la DGST pour lutter contre le crime transfrontalier sous toutes ses formes, notamment le trafic de drogues et de psychotropes, conclut le communiqué.

À LIRE  COVID-19: La foire de Casablanca transformée en hôpital de campagne