Le Maroc est le deuxième producteur de figues en Afrique et le troisième au monde.

Bien que la production de figues au Maroc ait considérablement fluctué ces dernières années, elle a eu tendance à augmenter pendant la période 1969-2018 se terminant à 128.380 tonnes en 2018, selon les données de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Ceci fait du Maroc, le deuxième producteur de figues en Afrique et le troisième dans le monde.

En raison de ses bienfaits pour la santé et de son efficacité contre certains problèmes médicaux, tels que l’eczéma et le diabète, la demande de figues ne cesse d’augmenter. Sur 1,5 million de figues produites, 80% proviennent de la Méditerranée.

La superficie agricole réservée à la culture de ce fruit au Maroc était en 2018 de 61.498 hectares avec un rendement de près de 2,9 tonnes/Ha, selon les données de la FAO. Malgré une baisse de la production par rapport à l’année 2017, les cinq grandes zones de culture demeurent Taounate, Chefchaouen, Al Hoceima, Ouezzane et Tétouan.

La valeur moyenne des exportations de figues marocaines est de 250.000 dollars soit environ 2,3 millions de dirhams. Les principales destinations d’exportation du produit sont l’Espagne, les Pays-Bas, la France, l’Allemagne, la Mauritanie et le Qatar.

Au niveau du continent africain, le Maroc occupe la deuxième place dans la production de figue. Il est devancé par l’Égypte (1er) et suivi par l’Algérie (3e), la Tunisie (4e), la Libye (5e), l’Afrique du Sud (6e) et le Cameroun (7e).

La Turquie est le premier pays producteur de figues au monde avec plus de 306.499 tonnes en 2018. Viennent ensuite, l’Égypte, le Maroc, l’Algérie, l’Iran, l’Espagne, la Syrie; les États-Unis d’Amérique, la Tunisie, l’Albanie, le Brésil, la Grèce, l’Inde, le Japon, la Chine, l’Azerbaïdjan, l’Italie, la Libye et le Mexique. Enfin, l’Afghanistan ferme le top 20 des principaux pays producteurs de figues.—–agrimaroc—–

À LIRE  L’OCP confirme son leadership mondial sur le marché des phosphates