Après la Suède, les Pays-Bas et l’Allemagne, Berne a édicté des restrictions d’entrée en Suisse dès dimanche pour 160 pays, dont le Maroc, et ce, suite à la flambée des contaminations durant ces dernières semaines.

Les ressortissants des pays hors de l’espace Schengen, notamment le Maroc, ne sont plus autorisés à entrer en Suisse, à l’exception de ceux provenant de vingt pays. L’interdiction édictée par le Département fédéral de justice et police (DFJP) vaut pour 160 pays dès dimanche.

Seuls les ressortissants d’Andorre, d’Australie, de Bulgarie, du Canada, de Chypre, de Corée du Sud, de Croatie, de Géorgie, d’Irlande, du Japon, de Monaco, de Nouvelle-Zélande, de Roumanie, du Rwanda, de Saint-Marin, de Thaïlande, de Tunisie, d’Uruguay et du Vatican peuvent entrer en Suisse aux mêmes conditions qu’avant la crise du coronavirus, rapporte le journal Suisse “24 heures”. Ils peuvent toutefois être soumis à une quarantaine, précise-t-on.

Rappelons que l’Union européenne avait décidé vendredi dernier de retirer le Maroc de la liste des pays exemptés de restrictions de voyage à cause d’une recrudescence des cas de contagions par la Covid-19. Néanmoins, la recommandation adoptée n’est pas contraignante : chaque Etat membre reste responsable des voyageurs qu’il laisse entrer sur son territoire.

Il convient également de noter que cette décision ne s’applique pas aux citoyens de l’UE et aux membres de leur famille venant du pays, ni aux résidents de longue durée de l’UE et à leurs familles. Une exemption est également prévue pour les voyageurs ayant une fonction ou des besoins essentiels comme le personnel médical.

À LIRE  La Chine annonce un vaccin pour la fin de l’année

Cela dit, la liste est établie sur la base de la situation épidémiologique des pays, et est soumise à une révision tous les 15 jours.