Tourisme: Très populaire en France où il a été institué en 1982, le Chèque-Vacances est une prestation d’aide visant à favoriser le départ des salariés en vacances et qui rend accessible un large éventail de services de transport, d’hôtellerie et de restauration dans une logique de cohésion sociale et de lutte contre les exclusions.

Si la pandémie actuelle a porté un coup dur au secteur touristique national, elle a tout de même remis au goût du jour le débat sur la promotion du tourisme interne, inspirant au passage de nombreuses propositions pour booster les réservations des nationaux dans les établissements touristiques à travers le royaume.

La dernière en date est en cours d’examen à l’institution législative. Il s’agit d’une proposition de loi portant sur l’encouragement du tourisme interne via le mécanisme des chèques-vacances initié par le Groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme. Cette initiative intervient quelques semaines après l’adoption de la loi de finances rectificative 2020 qui prévoit une exonération de l’Impôt sur le Revenu (IR) des avantages et primes accordés aux salariés sous forme de chèques vacances.

Très populaire en France où il a été institué en 1982, le Chèque-Vacances est une prestation d’aide visant à favoriser le départ des salariés en vacances et qui rend accessible un large éventail de services de transport, d’hôtellerie et de restauration dans une logique de cohésion sociale et de lutte contre les exclusions.

Selon ladite proposition de loi, il est primordial de remédier aux obstacles entravant le développement du tourisme interne, notamment, ceux relatifs au pouvoir d’achat de la classe moyenne d’où la nécessité de mettre en place un mécanisme dédié au soutien de la demande interne, en l’occurrence, les chèques-vacances.

À LIRE  Marrakech va accueillir la 24ème Assemblée générale de l’Organisation Mondiale du Tourisme en 2021

Le document vante les effets positifs qu’un tel dispositif pourrait avoir aussi bien sur les ménages que sur les professionnels du tourisme, permettant, ainsi, à la classe moyenne de voir son budget de voyage et de loisirs à la hausse et de dynamiser les destinations touristiques nationales, ce qui se traduira par une création d’emploi et des recettes fiscales additionnelles.

Pour assurer une large adhésion des employeurs et des salariés à ce dispositif, cette proposition de loi prévoit de nombreuses avantages fiscales, en consacrant la déductibilité des contributions patronales effectuées dans le cadre des chèques-vacances. En outre, La contribution des employeurs sera considérée comme un complément du salaire net exonéré de l’IR (impôt sur le revenu) et des charges sociales