Trois individus interpellés pour organisation de l’immigration illégale et traité des êtres humains à Mehdia.

Les éléments de la police judiciaire relevant du district provincial de sûreté de la ville de Mehdia ont mise en échec, mercredi, une tentative d’immigration clandestine et interpellé trois individus, dont une femme, pour leur lien présumé avec un réseau criminel s’activant dans l’organisation de l’immigration clandestine et la traite des êtres humains.

Les suspects, âgés d’entre 23 et 49 ans, ont été interpellés dans la région de “Kasba” dans la banlieue de Kénitra, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant que les recherches ont révélé que les mis en cause accueillaient 25 Subsahariens, candidats à l’immigration clandestine, qu’ils entendaient faire immigrer illégalement depuis les côtes locales.

Les fouilles effectuées dans le cadre de cette affaire ont permis de saisir un bateau de pêche traditionnel au port de la ville, vraisemblablement utilisé dans cet acte criminel, précise le communiqué.

Les suspects et les candidats à l’immigration clandestine ont été soumis à l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire et identifier les personnes impliquées dans ce réseau criminel, conclut la DGSN.

À LIRE  INTERPELLATION DE 186 CANDIDATS À L’IMMIGRATION IRRÉGULIÈRE EN MÉDITERRANÉE ET EN ATLANTIQUE