Une fresque murale effacée à Derb Omar indigne la Toile. L’association EAC-L’Boulvart ainsi que l’équipe du festival Sbagha Bagha sont attristés par la perte de cette oeuvre d’art, dans une ville qui manque cruellement d’espaces d’expression culturelle et artistique.

En plein cœur du quartier Derb Omar, dans le centre-ville de Casablanca, était érigée une magnifique fresque murale signée du très célèbre artiste Camillo Giorgino, alias Millo. Cette fresque, qui avait vu le jour dans le cadre du Festival Sbagha-Bagha, avait non seulement transformé le paysage visuel de la Place de la Victoire, mais était surtout un hommage au quartier casablancais et particulièrement aux femmes.

Depuis quelques jours, les internautes partagent des images sinistres de cette disparation brutale et incompréhensible, évoquant même un « crime contre l’urbanisme et contre l’Art ».

Réalisé il y a tout juste un an par l’artiste italien Millo, dans le cadre du dernier festival SbaghaBagha, le dessin intitulé « Manipuler avec soin » embellissait la place de la Victoire au niveau du quartier de Derb Omar. Il s’agit d’ailleurs d’un hommage à ce quartier où s’activent quotidiennement les grossistes de produits en tout genre. Un hommage également « aux femmes qui, malheureusement, ont encore du mal à être reconnues à 100% dans le pays », comme l’expliquait l’artiste sur son compte Instagram.

À LIRE  Le ministère de la Justice a mis en place une stratégie efficace en matière de lutte contre le financement du terrorisme