L’élection du Maroc à la présidence de la 64ème Conférence générale de l’Agence de l’énergie atomique (AIEA), lundi à Vienne, a été unanimement saluée par les participants à la réunion annuelle de cet organe directeur de l’Agence.

Le Maroc a accédé pour la première fois, et par acclamation unanime, à ce prestigieux poste en la personne de l’ambassadeur, représentant permanent du Royaume auprès des organisations internationales à Vienne, Azzeddine Farhane.

Dans des déclarations à la MAP, plusieurs personnalités ont applaudi cette élection qui honore l’Afrique dans son ensemble et conforte la position du Royaume sur la scène internationale en tant qu’acteur résolument engagé à faire valoir les idéaux de la paix, de l’entraide et de la solidarité agissante.

Ainsi, le Directeur général de l’AIEA, Rafael Mariano Grossi, a affirmé que la présidence marocaine de la 64ème Conférence générale de l’Agence témoigne de l’engagement constructif du Royaume pour la paix dans le monde.

“L’élection du Maroc, pays africain qui est engagé pendant des années dans les efforts de non-prolifération, à la tête de ce grand événement mondial, est un bon témoignage de son engagement constructif pour la paix dans le monde”, a souligné M. Grosso.

“Je me réjouis en tant que Directeur général de pouvoir compter sur la présidence marocaine pour toute l’année qui s’ouvre jusqu’à l’année prochaine afin de supporter et accentuer le travail de l’AIEA. Bravo le Maroc et on est très reconnaissant !”, a-t-il poursuivi.

Pour le Secrétaire exécutif de l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE), Lassina Zerbo, la présidence marocaine incarne la voix de l’Afrique au sein de la Conférence générale de l’AIEA.

À LIRE  Covid-19/ Maroc: 206 nouvelles contaminations, 9.280 au total

“Je crois que c’est le tour de l’Afrique et le Maroc représente l’Afrique. Le Maroc est très attaché à l’Afrique et aux traditions africaines”, a-t-il soutenu.

Réitérant ses félicitations à l’ambassadeur du Maroc pour son élection, il a affirmé que «pour moi personnellement, c’est un plaisir de venir l’accompagner dans cette dynamique pour qu’il fasse honneur, non seulement au Maroc, mais aussi à l’Afrique».

Idem pour l’ambassadrice des Philippines, Maria Cleofe Natividad, qui a félicité l’ambassadeur du Maroc pour son élection à la présidence de cet organe directeur de l’AIEA.

“En tant que présidente du G77+la Chine, c’est un plaisir et un insigne honneur que la présidence ait été confiée au Maroc”, a-t-elle souligné.

De son côté, Nada Kruger, ambassadrice de la Namibie en Autriche qui a introduit la candidature du Maroc au nom du groupe africain, s’est félicitée de la nomination de l’ambassadeur marocain à la présidence de cette 64ème Conférence générale de l’AIEA.

“Nous sommes fiers de lui en tant qu’Africain qui nous mènera durant cette Conférence”, a-t-elle dit.

Même son de cloche du côté de Leena Al-Hadid, ambassadrice de Jordanie en Autriche et présidente du groupe diplomatique arabe, qui a félicité “le Maroc frère pour la présidence de la Conférence générale de l’AIEA”. “C’est une présidence parfaite dont nous sommes fiers, et nous sommes fiers aussi de sa performance”, a-t-elle affirmé.

L’ambassadrice du Canada, Hedi Hulan, présidente entrante du Conseil des gouverneurs de l’AIEA, a de son salué l’élection du Maroc à la présidence de cette Conférence générale de l’AIEA.

Elle a affirmé avoir hâte de voir comment les délégués examineront, au cours du reste de la semaine, les nombreux points à l’ordre du jour, allant de la non-prolifération à la contribution de l’AIEA à la réalisation des Objectifs du développement durable, en passant par le développement de la santé humaine et la réaction planétaire à la pandémie du Covid-19.

À LIRE  Le Maroc organise pour la première fois un sommet diplomatique au Sahara

“C’est un immense honneur pour moi de soutenir un collègue marocain qui préside très habilement cette rencontre qui se tient dans des circonstances très difficiles. Nous lui souhaitons tout le meilleur”, a-t-elle assuré.

MAP-