La sortie du Maroc pour s’endetter a été annoncé aux marchés internationaux ce mercredi 23 septembre. Elle se fera en Euros sur deux maturités : 5 et 10 ans. Aucun montant cible n’a été annoncé.

l’agence américaine Bloomberg a confirmé que le Royaume a mandaté un groupe de quatre banques d’affaires, notamment Barclays, BNP Paribas, Natixis et JP Morgan, pour l’accompagner dans cette levée. L’objectif est de préparer une opération d’appel d’offres visant à «lever jusqu’à deux milliards d’euros pour des besoins financiers urgents», indique Bloomberg, citant des sources bien informées. Cette levée se fera en Euros et sur deux maturités s’étalant sur cinq et dix ans.

Lancée mercredi, cette levée de dette se fera en euro sur deux maturités : 5 et 10 ans. Pas de montant cible. “C’est un appel à souscription où chaque investisseur estimera le montant qu’il peut mettre”, explique au site Le Boursier un expert.

“Ces nouvelles obligations seront assimilées à d’anciennes lignes du Maroc qui tomberont à échéance. Ça sera donc une sorte de renouvellement de lignes anciennes”, ajoute-t-il, soulignant que l’opération peut être bouclée en deux, voire trois jours au maximum. Les résultats sont attendus lundi prochain.

À LIRE  Plus de 200 migrants interceptés au large du Maroc