A 14 km à l’ouest de Tanger, se trouvent les Grottes d’Hercule. Étonnant et magnifique, ce site archéologique est surtout rempli de mystère.

Les grottes d’Hercule sont un lieu touristique bien connu depuis les années 1920. Il s’agit de grottes naturelles calcaires ouvertes sur la mer, dans lesquelles cette dernière pénètre à marée haute. La mythologie veut qu’Hercule se soit retiré là une fois ses exploits accomplis, et qu’il ait creusé le détroit de Gibraltar en déplaçant les montagnes (le djebel Tarik de Gibraltar en Europe et le djebel Moussa en Afrique, près de Ceuta). On lui attribue également l’aménagement de ces grottes près de Tanger.

Les Grottes d'Hercule 1

Pour certains, c’est ici que vivait le cyclope Polyphème, fils de Poséidon, dieu de la mer, qu’Ulysse éborgna lors de son voyage. En vérité, ces grottes auraient été creusées à l’époque néolithique, la roche étant exploitée pour divers travaux et outils. A l’intérieur de ces grottes, un couloir principal conduit vers plusieurs salles. Des ouvertures aux formes caractéristiques se découpent dans les parois et permettent d’apercevoir l’océan.

L’ouverture la plus fameuse a la forme de la carte de l’Afrique ! On peut même y remarquer Madagascar ! Une véritable attraction… ce que n’ont pas manqué de remarquer les vendeurs de souvenirs, qui se sont installés à l’intérieur même des grottes. Ils proposent des produits kitsch, tout comme l’escalier en béton orné de coquillages qui mène dorénavant au lieu.

Les grottes ont été restaurées en juin 2015 dans le but d’attirer plus de touristes et de préserver la richesse de ce lieu haut en couleurs, avec une architecture à couper le souffle. L’endroit offre une vue imprenable sur l’océan Atlantique et le détroit de Gibraltar.

À LIRE  Essaouira rejoint le Réseau des "villes créatives" de l'UNESCO

Le monument près de la ville du Détroit, a été réhabilité en octobre 2015, après 18 mois de travaux, pour un montant total de dix millions de dirhams. La réhabilitation portait sur les parois de la grotte, l’aménagement des espaces extérieurs, la construction de locaux commerciaux, des cafés et restaurants, et la modernisation du réseau d’éclairage public.

Le lieu a été classé patrimoine historique en 1950, il avait été découvert en 1906. La fierté des Tangérois est une caverne naturelle creusée par les vagues de l’Atlantique. Il se situe au sud du Cap Spartel, autre lieu de référence de la ville du Détroit. Plusieurs grottes cohabitent, nommées Grottes d’Achakar, voisines les unes des autres.

Le mythe d’Hercule

Plusieurs mythes et légendes entourent l’origine de cet endroit. Celui qui revient régulièrement, c’est celui d’Hercule, le fils de Zeus dans la mythologie grecque, qui aurait vécu l’une de ses aventures au Maroc, plus précisément à Tanger.

Les Grottes d'Hercule 4

Le royaume aurait été, selon la légende, le lieu où se situaient les jardins des Hespérides. Hercule devait s’y rendre pour accomplir le 11ème de ses travaux. Les trois filles du Titan Atlas gardaient les arbres aux pommes d’or, avec un dragon à cent têtes pour empêcher quiconque d’approcher les précieux fruits, qui avaient des vertus magiques d’immortalité.

Le fils de Zeus avait justement pour but de s’emparer de ces fruits magiques. Il tua le dragon et réussit à se procurer les objets de sa convoitise.

Complètement épuisé après le périple, le héros aurait pris le temps de se reposer dans les cavernes. Les traces de son passage ont laissé son empreinte, puisque des marques de pas ainsi que sa gamelle subsisteraient jusqu’à aujourd’hui.

À LIRE  LES OPPORTUNITÉS QUE PEUT OFFRIR LE BREXIT AU MAROC

La vue depuis les Grottes d’Hercule est très populaire, mais ce n’est pas ce qui a rendu ce lieu si célèbre. En effet, si les grottes d’Hercule sont un haut-lieu touristique du Maroc, c’est parce que le site renferme les traces d’une occupation préhistorique ainsi qu’un mystère archéologique.

Nul ne sait encore qui a bien pu construire ces grottes qui sont en partie artificielles. Les croyances locales veulent que ce soit une civilisation ancienne (de l’époque néolithique, selon certains). Et ce n’est pas la seule légende qui entoure les Grottes d’Hercule. Si elles portent ce nom, c’est que ce serait dans ces lieux que la figure mythologique serait venue se reposer après ses 12 travaux. Les mystères et légendes qui entourent les Grottes d’Hercule sont nombreux et basés sur peu d’éléments. Mais une chose est sûre : le site est magnifique et vaut le détour.