Le projet de loi de Finances (PLF) 2021 vise à accorder une priorité aux secteurs de la santé et de l’éducation, en leur affectant un budget additionnel de 5 milliards de dirhams (MMDH), a annoncé, lundi à Rabat, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Mohamed Benchaâboun.

Le gouvernement compte accorder 5 Milliards de dirhams de plus aux secteurs de la santé et de l’éducation nationale. C’est ce qu’a annoncé, aujourd’hui, le ministre de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchâaboun. Présentant un exposé devant les membres de la commission des finances et du développement économique de la chambre des représentants, le responsable a assuré que quelque 5500 postes seront créés au niveau du département de la santé, soit 1500 postes de plus que l’année en cours.

S’agissant du secteur de l’éducation nationale, les postes ouverts seront de l’ordre de 17000 postes, soit 2000 postes de plus qu’en 2020. Le secteur recevra également 3 MMDH en plus pour les équipements et 528 MDH pour l’investissement. Alors que le secteur de la santé recevra un total 717 MDH supplémentaires pour les équipements et 850 MMDH supplémentaires pour l’investissement.

À LIRE  CRÉATION DU FORUM PARLEMENTAIRE AFROLAC