Le prix Nobel de médecine est attribué au Britannique Michael Houghton et aux Américains Harvey Alter et Charles Rice, a annoncé le comité Nobel, lundi 5 octobre, pour la découverte du virus de l’hépatite C. Les trois scientifiques ont apporté une contribution décisive à la lutte contre cette hépatite, un “problème de santé mondial majeur” qui cause la cirrhose et le cancer du foie, détaille le comité Nobel.

L’Organisation mondiale de la santé estime à quelque 70 millions le nombre d’infections par l’hépatite C causant 400 000 décès chaque année. A la fin des années 70, Harvey Alter avait identifié qu’une contamination hépatique mystérieuse avait lieu lors de transfusions alors qu’elle n’était ni l’hépatite A ni l’hépatite B, explique le jury.

“Avant leurs travaux, la découverte des virus de l’hépatite A et B avait été un pas en avant décisif”, a souligné l’académie dans son communiqué.

“La découverte du virus de l’hépatite C a révélé la cause des autres cas d’hépatite chronique et a rendu possible des analyses de sang et de nouveaux traitements qui ont sauvé des millions de vies”, a ajouté l’académie.

Les trois scientifiques se partageront la somme de 10 millions de couronnes suédoises (935.000 euros).

À LIRE  Etat d’urgence sanitaire : 4.222 individus interpellés au cours des dernières 24h