Les prix à la consommation se seraient redressés de 0,7% au troisième trimestre 2020, après avoir quasiment stagné un trimestre auparavant, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Cette évolution aurait résulté d’une augmentation de 0,9% des prix des produits alimentaires, reflétant la hausse des prix des produits frais et, dans une moindre mesure, de l’augmentation de ceux des tabacs, intervenue au mois d’août 2020, à la suite de la hausse des droits d’importation, explique le HCP dans sa note de conjoncture du T3 et perspectives pour le T4.

Elle aurait résulté, également, d’un retournement à la hausse de 0,4% des prix des produits non-alimentaires au T3, après une baisse de 0,2% un trimestre auparavant, suite notamment à l’accroissement des prix des services, particulièrement ceux des transports et des services dentaires, ajoute le HCP.

En revanche, le rythme de croissance de l’inflation sous-jacente aurait diminué à +0,6%, après +0,8%, un trimestre auparavant, en lien avec la décélération de ses composantes alimentaire et manufacturière. La note fait ressortir que sur l’ensemble de l’année 2020, l’inflation s’établirait à +0,8%, après +0,2% en 2019, alors que sa composante sous-jacente se maintiendrait à +0,6%.

À LIRE  Informel: 4,3 millions de ménages bénéficieront du Fonds spécial Covid-19