Le Syndicat Indépendant des Médecins du Secteur Public (SIMS) annonce un nouveau mouvement de protestation. Une grève nationale de 48 heures est prévue le 04 et 05 novembre prochain, à l’exception des services d’urgences et de réanimation.

Les médecins du secteur public dénoncent les conditions “difficiles de travail” et les tergiversations du gouvernement quant à leur dossier revendicatif.

Ils préparent un nouveau mouvement de protestation, avec une marche nationale à Rabat, dont les détails seront annoncés ultérieurement.

Le SIMSP annonce également la poursuite du port d’uniforme noir et de brassards 509, le boycott des campagnes chirurgicales “aléatoires”, ne respectant pas les normes de sécurité, la poursuite des démissions individuelles et collectives, ainsi que le boycott des cachets, des autopsies et de la campagne de santé scolaire et des services administratifs (statistiques, rapports…).

Les médecins du public réclament, entre autres, la révision de l’indice salarial 509 (équivalent d’un doctorat Bac+8), l’autorisation de la spécialisation en médecine de famille, la réglementation des gardes et des droits à la démission et à la mutation.

À LIRE  Tourisme: un plan intégré et participatif pour le positionnement du Maroc dans le monde post-Covid-19