Un total de 220.000 individus impliqués dans des actes criminels et de violence ont été arrêtés par les services de sécurité au cours du premier semestre 2020, a indiqué mardi à Rabat le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit.

Parmi les personnes arrêtées figurent 12.000 mineurs, a précisé le ministre qui répondait à une question sur “le phénomène de violence” au cours de la séance hebdomadaire de la Chambre des conseillers, relevant que les éléments de la Gendarmerie royale ont déféré, durant la même période, 36.000 individus à la justice, parmi eux 1.721 mineurs.

Ces chiffres montrent le rôle joué par les services de sécurité dans la lutte contre la criminalité, “un fléau qui pose un défi de portée mondiale et nécessite par la même l’implication de toute la société pour y faire face”, a-t-il poursuivi.

Le ministre a en outre fait observer que les réseaux sociaux représentent “l’un des outils de propagation de l’insécurité et de la violence” en ce sens qu’ils servent parfois d’autant de canaux qui relayent des faits et événements souvent irréels. Après avoir rappelé le strict suivi par les services de sécurité de tout ce qui est diffusé sur les réseaux sociaux qu’ils vérifient constamment, M. Laftit a insisté sur le climat de sécurité dont jouit le Royaume grâce à la vigilance des services compétents et a appelé à ne pas exagérer des faits qui s’avèrent le plus souvent isolés.

MAP-

À LIRE  10.000 mosquées ouvertes, la prière AUTORISÉE dÈS CE vendredi