Le bilan de l’attaque au couteau survenue, jeudi matin dans la basilique de Notre-Dame à Nice, s’est alourdi à trois morts, a indiqué le maire de la ville, Christian Estrosi.

Une attaque à l’arme blanche a eu lieu ce jeudi matin à Nice et a fait trois morts dans le secteur de la basilique Notre-Dame de l’Assomption. L’auteur des faits a été interpellé. Le parquet national antiterroriste s’est saisi de l’enquête. Le président de la République Emmanuel Macron est attendu sur place.

Le parquet national antiterroriste (Pnat) a ouvert une enquête pour “assassinat en relation avec une entreprise terroriste”, “tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste” et “association de malfaiteurs terroriste criminelle”.

L’enquête a été confiée à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

L’auteur de l’attaque, connu des services de sécurité, a été blessé par balles et évacué vers un hôpital, avait déclaré peu avant le maire de Nice.

Le président Emmanuel Macron ainsi que son ministre de l’intérieur Gérald Darmanin sont attendus sur place en fin de matinée.

Une minute de silence a été observée à l’Assemblée nationale, en hommage aux victimes de cette attaque, qui intervient deux semaines après l’attentat ayant visé, en région parisienne, un professeur de collège qui avait été décapité par un jeune réfugié tchétchène.

À LIRE  Coronavirus: les recommandations de l’OMS pour protéger sa santé mentale et celles des enfants