Des groupes de santé privés ont annoncé, mardi, leur décision de se constituer en association professionnelle (AMGS), dans le but « d’accompagner la stratégie de santé au Maroc ».

La création de l’Association marocaine des groupes de santé, qui entend ainsi répondre « aux besoins de structuration » du secteur, émane de la conviction que « les entreprises organisées de la santé doivent activement participer au développement de l’offre de soins » dans le Royaume, lit-on dans un communiqué.

Les membres fondateurs, qualifiés « d’acteurs significatifs du secteur », disposent ensemble de plus de 30 unités couvrant 10 villes et emploient plus de 2.500 professionnels de la santé couvrant la quasi-totalité des spécialités médicales, d’après la même source.

L’AMGS, qui reste « ouverte à tous les acteurs structurés », appelle à joindre les efforts des différents opérateurs pour « faire face aux besoins du citoyen en soins de santé ».

En tant qu’association d’entreprises, elle « se distingue clairement des sociétés savantes ou autres associations scientifiques avec lesquels elle collaborera », de même qu’elle n’aura pas la vocation de « traiter de sujets relevant de l’exercice ordinal de la médecine ».

Le nouveau groupement se penchera essentiellement sur « l’accessibilité, la qualité et l’efficacité des soins », ainsi que la facilitation du dialogue avec les autres acteurs de la santé « en développant des synergies entre différents partenaires publics et/ou privés ».

L’AMGS, dont le bureau est présidé par Mohamed Elmandjra, compte 7 membres fondateurs, en l’occurrence Oncologie & Diagnostic du Maroc (ODM), Akdital, Groupe Tazi, CIM Santé, GYMES, Groupe Guessous et Elsan Santé.

À LIRE  Un jeune Marocain sauvé par les services maritimes espagnols