Adopté par le sultan Youssef Ben Hassan le 17 novembre 1915 comme drapeau officiel du Maroc, l’étendard rouge à l’étoile verte est considéré comme le symbole politique le plus populaire de notre pays.

Les drapeaux sont utilisés depuis les temps les plus anciens. De nombreuses communautés humaines les ont utilisés pour exprimer leur cohésion, leur force, ainsi que leur rapport au sacré, notamment à la guerre. Très tôt, les souverains en Perse, en Irak et en Egypte ont réalisé l’importance de ces instruments et se sont appropriés des drapeaux de couleurs et de tailles bien définies qu’ils étaient seuls à avoir, afin de bénéficier de leur portée symbolique. Très vite, le drapeau est devenu un emblème politique qui distingue le gouvernant de ses sujets, et en fait le seul centre du pouvoir.

Cette pratique s’est développée partout dans le monde y compris en terre d’Islam. Les auteurs classiques racontent que le prophète Mohammad a utilisé de nombreux drapeaux après son installation à Médine, mais il y a de nombreux désaccords sur leur nombre, leurs couleurs et leurs tailles. En effet, certains avancent que le blanc était la couleur du drapeau le plus important du prophète pour d’autres, il s’agissait du noir. Quoiqu’il en fût, les califes ont maintenu cette tradition. Les Umayades ont ainsi adopté le blanc comme couleur officielle pendant que les Abbassides ont choisi la couleur noire.

La faiblesse commençait à gagner le califat abbasside au début du 9ème siècle lorsque de nombreuses entités indépendantes commencèrent à y voir le jour mais la plupart des ces entités ont préféré maintenir une relation d’allégeance symbolique avec Bagdad et c’est pour cette raison qu’ils ont conservé le drapeau noir. En revanche, ceux qui ont rompu ces liens d’allégeance ont adopté des insignes opposés notamment le drapeau. Ainsi les Umeyyades d’Andalousie ont utilisé un drapeau blanc non seulement pour marquer leur indépendance mais également pour légitimer leur califat.

Les gouvernants du Maroc ont sans doute utilisé des drapeaux depuis des temps immémoriaux. Cependant, nous ne disposons d’informations fiables que depuis le XIe siècle. Quand Youssef Ibn Tachfine l’Almoravide a décidé de prêter allégeance au califat abbasside pour légitimer son propre pouvoir il a été obligé d’utiliser le grand drapeau noir dans toutes les cérémonies et célébrations. Lorsque les Almohades prirent le pouvoir au XIIe siècle et conquirent la majeure partie du Maghreb ils déclarèrent être les héritiers légitimes du califat Umeyyade. C’est pour cette raison qu’ils utilisèrent le blanc comme couleur de leur drapeau officiel et l’appelèrent “le drapeau victorieux par Dieu.” Et pour renforcer l’importance symbolique de ce drapeau il était présenté au milieu de six autres drapeaux de plus petite taille et de différentes couleurs. Les Mérinides et les Zaydanides ont conservé cette pratique surtout sous les règnes des sultans Abi Hassan Abi Inan et Ahmed Al Mansour pour exprimer la continuité et l’indépendance du Califat du Maroc. Après la disparition de ce dernier le Maroc est entré en crise politique aigue qui a tout ravagé. Plusieurs traditions politiques ont par la suite disparu et spécialement « le drapeau victorieux par Dieu. » Ce drapeau n’a pas été adopté par les Alaouites après leur arrivée au pouvoir car ils ne s’intéressaient que peu aux symboles au début de leur époque.

À LIRE  Coronavirus: Le Marocain Moncef Slaoui chargé par le président Trump de développer un vaccin

Au début du 17ème siècle les Andalous se sont installés à Rabat et ont construit une république indépendante dont l’emblème officiel est un drapeau rouge. Ainsi, après l’annexion de Rabat par les Alaouites le drapeau rouge a progressivement commencé à s’imposer en tant qu’emblème officiel de cette dynastie et qui était porté par la garde noire.

La défaite d’Isly en 1844 a obligé les sultans marocains à entreprendre des tentatives de modernisation très timides ce qui a mené à l’introduction de plusieurs idées politiques occidentales dans la scène politique marocaine et surtout tout ce qui concerne la nation et la citoyenneté. En effet, la symbolique de certains emblèmes a commencé à changer petit à petit. Le drapeau n’était donc plus la représentation de la dynastie mais un symbole national qui reflète la centralité de l’Etat-Nation. L’idée de faire du drapeau rouge un emblème national selon les documents historiques disponibles date de 1906 lorsque le faqih Ali Zniber présenta un mémorandum appelant à réformer le makhzen. Son titre : « La conservation de l’Indépendance et le rejet de l’occupation » au sultan Abdelaziz et il y affirme à deux reprises que le drapeau rouge est le symbole de l’indépendance du Maroc et de l’égalité de ses habitants.

Malgré les demandes et tentatives timides de modernisation ainsi que les opérations de résistance le Maroc tomba sous l’emprise du colonialisme. Le traité de Fés signé en 1912 a en effet octroyé aux autorités françaises de larges pouvoirs pour la protection et la modernisation du Maroc. D’ailleurs, l’une des tâches qui ont été attribuées à la résidence générale était de choisir un nouveau drapeau distinguant le Maroc des autres pays notamment lors des cérémonies officielles. Lyautey et ses conseillers ont néanmoins refusé d’utiliser le drapeau rouge, celui-ci étant un symbole précolonial qui de plus peut être confondu avec les emblèmes des mouvements de gauche. Après de longues concertations les Français ont ainsi décidé d’ajouter une étoile verte au centre du drapeau rouge.

À LIRE  LES ARTISANS D’ART

Une question simple nous vient donc à l’esprit quelle est la symbolique de cette étoile ? Comme de nombreux peuples anciens les rois musulmans ont utilisé l’étoile à 5 ou 6 branches depuis le 7ème siècle, sous l’appellation du « sceau de Salomon » parce qu’elle accorderait à celui qui la porte selon les croyances locales le courage, le savoir, la justice et la légitimité du roi-prophète. Les juifs ont emprunté cet emblème aux musulmans durant le moyen âge et lui ont attribué de nouvelles significations, ce qui, par conséquent, prouve que les juifs du Maroc n’ont eu aucun rôle dans l’usage de l’étoile dans le drapeau. Quant à la couleur verte, c’est un symbole de descendance du prophète. C’est pour cela d’ailleurs que cette couleur était et reste jusqu’à nos jours utilisée par les confréries soufies.

Quoi qu’il en soit le sultan Youssef a émis un dahir le 17 novembre 1915 pour officialiser notre drapeau national. Toutefois, il ne le considérait nullement comme un emblème national mais comme un symbole dynastique. Ce drapeau a donc aussitôt disparu pour laisser place à un drapeau vert frappé d’une étoile dorée Ce drapeau est celui que les rois du Maroc saluent jusqu’à nos jours au début de la plupart de leurs activités officielles. C’est ainsi que le Maroc a eu pour la première fois de son histoire deux drapeaux officiels dont l’un représente la dynastie et l’autre « l’Etat national. »

Ce drapeau a été ensuite adopté par le mouvement national dès ses prémices dans les années 30 et a fini par avoir une place importante dans toutes les manifestations anti-coloniales et les occasions officielles, ce qui a amené Mohammed V à l’adopter définitivement en 1947 lorsqu’il a ordonné de le hisser sur l’un des pavillons du palais de Rabat. Après l’Indépendance le drapeau rouge a été officialisé par la constitution lorsque la loi fondamentale adoptée en 1962 dans son article 7 en a fait l’emblème national par excellence Ce qui s’affirme dans les documents constitutionnels suivants et aussi par les deux usages, officiel et national.

Source: Tafra.ma