Le peuple marocain célèbre ce mercredi, le 65e anniversaire de la fête de l’Indépendance, une date indélébile et phare dans l’édification du Maroc moderne et qui commémore l’illustre discours du père de la Nation, feu Sa Majesté Mohammed V, annonçant la fin du protectorat et la libération de la Patrie.

Gravée dans les annales de l’histoire du Royaume, cette immuable épopée demeurera, à jamais, le moment idoine pour rendre hommage au Trône alaouite et à son peuple soudé derrière son Souverain, ainsi qu’à leurs inlassables efforts dans la lutte ininterrompue pour s’extirper du joug du colonialisme et instaurer un État de droit uni et indépendant.

“Nous nous réjouissons de pouvoir annoncer la fin du régime de tutelle et du protectorat et l’avènement de la liberté et de l’indépendance”, déclara le regretté Souverain le 18 novembre 1955 à son retour d’exil, en compagnie de la famille royale. “Nous sommes passés de la bataille du petit Jihad à celle du grand Jihad”, poursuivit le Sultan Sidi Mohammed Ben Youssef.

Véritable feuille de route, ce premier discours de l’Indépendance prononcé par feu SM Mohammed V devant un peuple en liesse, est le navire-amiral de l’engagement de la Nation dans le processus de construction d’un Maroc moderne et libre, tant et si bien que les efforts du peuple dans le processus d’édification nationale ont été confortés par la vision sage et clairvoyante de Feu SM Hassan II, qui a posé les jalons de la démocratie, du pluralisme politique et du libéralisme économique.

Il s’en est ensuivi le parachèvement avec doigté de l’unité territoriale, en l’occurrence la récupération de Sidi Ifni en 1969, des provinces du Sud après l’organisation de la glorieuse Marche verte en 1975 et ensuite de la province d’Oued Eddahab le 14 août 1979.

À LIRE  22 films étrangers tournés au Maroc en 2019

Chemin faisant, la promptitude dans la mise en place des piliers de la modernisation économique du Royaume et la consécration des valeurs de citoyenneté et de l’État de droit et d’institutions vit le jour sous le leadership perspicace de SM le Roi Mohammed VI, digne successeur de Feu SM Hassan II et Feu SM Mohammed V.

La proclamation de l’indépendance du Royaume a été, en effet, le couronnement d’une glorieuse épopée de lutte contre le colonialisme, écrite à la faveur d’un pacte séculaire entre le trône et le peuple, et qui a été jalonnée de sacrifices et de prouesses restées dans les annales de l’histoire. La symbiose Trône-peuple a ainsi fini par triompher ouvrant la voie à l’avènement d’un Maroc libre, moderne, fier de son histoire, ouvert sur la modernité et aspirant à un avenir meilleur.

En célébrant, comme à l’accoutumée, ce glorieux anniversaire dans la fierté et la joie, le peuple marocain corrobore sa conviction irréfragable d’adhésion totale et de soutien intransigeant aux efforts déployés pour préserver l’intégrité territoriale du Royaume, et conforter sa position singulière en tant que pays pourvoyeur de paix et de stabilité dans la région.