Le taux de réalisation du programme de développement des provinces du sud pour la période 2016-2021 a atteint 70%, a déclaré lundi à Rabat le chef du gouvernement Saadeddine Elotmani.

Quelque 179 projets ont été achevés et sont actuellement en phase opérationnelle pour un budget total de 13,2 milliards DH, tandis que 336 projets sont en cours d’achèvement et 236 autres, d’un budget de 25 milliards DH, n’ont toujours pas été lancés, a déclaré El Otmani lors de la session mensuelle de politique générale à la Chambre des représentants (chambre basse).

Provinces du Sud: le taux de réalisation des projets de développement atteint 70% 1

Le gouvernement cherche, pour l’année 2021, à poursuivre ses efforts dans le cadre du programme de développement des provinces du sud, dans le but de développer les infrastructures et les services de base dans ces régions, a déclaré le chef du gouvernement.

Plusieurs projets structurants seront lancés, notamment le projet du nouveau port de Dakhla Atlantique, l’usine de dessalement d’eau de mer, qui irriguera 5000 hectares au nord de la ville de Dakhla, et l’installation de plusieurs parcs éoliens dans différentes provinces du sud, a-t-il souligné .

Par ailleurs, le gouvernement assure la mise en œuvre du programme de réduction des disparités territoriales et sociales et celle d’investissement des entreprises et établissements publics (EEP) pour l’année 2021, pour un investissement total de 4,5 milliards de dirhams, a-t-il précisé, tout en soulignant le rôle important de l’Agence pour la promotion du développement économique et social des Provinces du Sud du Royaume, créée en 2002, dans le cadre du suivi des différents programmes de développement des trois régions du Royaume, avec une attention particulière aux projets de développement humain.

À LIRE  La CGEM, appelée à évoluer et s’adapter aux défis auxquels font face les entreprises marocaines

A cet égard, El Otmani a noté que les programmes de développement mis en place sont, pour la plupart, soutenus par les différents programmes des collectivités locales, en particulier les plans d’action municipaux (PAC), les programmes de développement des provinces ou préfectures (PDP). ou les programmes de développement régional (PDR), ajoutant que les régions sont pleinement engagées dans le programme de réduction des disparités territoriales et sociales et dans le plan de développement urbain.

Les efforts de développement réalisés dans les provinces du sud reflètent l’ambition du Royaume, sous la direction de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, d’intégrer ces régions dans le processus de développement en cours dans le Royaume, a déclaré El Otmani, notant que cette dynamique a eu un impact significatif sur les indicateurs de développement, en particulier au cours des deux dernières années.

Le taux de scolarisation des enfants et des jeunes entre 6 et 22 ans atteint 81,8% dans les provinces du sud, contre 74,9% au niveau national, tandis que le taux d’approvisionnement en eau potable est de 93,7% (contre 72,9% au niveau national) et le taux d’accès à l’électricité est de 93,8% (contre 91,9% au niveau national), a-t-il noté.

Les provinces du sud comptaient 9300 km de routes en 2018 (dont 4400 km de routes nationales), contre 350 km en 1975, a-t-il souligné, ajoutant que la proportion de la population urbaine disposant d’un logement convenable est passée de 77,2% à 92%.

Le taux de croissance du revenu brut par habitant est de 5,8% par an, dépassant celui de plusieurs régions du Royaume et se rapprochant de celui de Casablanca-Settat, a souligné El Otmani.
Ces efforts d’investissement ont contribué à réduire les disparités dans la répartition de la croissance, a déclaré El Otmani.

À LIRE  PLANTATION DE 2.205 HA D’ARGANIERS DANS LE CADRE DU PROJET DARED

Le chef du gouvernement a en outre rappelé que le nouveau modèle de développement des provinces du sud, développé de manière participative et large impliquant plusieurs forces vives et habitants des provinces du sud, vise à développer ces provinces et à renforcer leur intégration avec le reste des régions du Royaume. en renforçant les infrastructures, en assurant les moyens de transport, en stimulant les investissements privés et en soutenant les entreprises et les projets de développement humain.

Avec MAP-