Le Maroc a besoin de 1.000 dons par jour pour pouvoir satisfaire les besoins des malades en poches de sang, précise samedi le ministère de la Santé à l’occasion de la célébration de la journée nationale des donneurs de sang.

Placée sous le slogan “le don de sang est la responsabilité de tous”, cette journée vise à sensibiliser aux besoins de sang et de produits sanguins sécurisés car les donneurs de sang font un don de vie.

“Au niveau national, le total des dons en 2019 était de 334.510 soit une augmentation de 4% par rapport à 2018 avec un plus de 13.174 dons. Une augmentation de 7% est également notée par rapport à l’objectif fixé en 2019 avec un plus de 24.184 dons”, poursuit la même source.

Selon le ministère, cette année, le Royaume est en cours d’atteindre le 1% qui est le pourcentage des dons par rapport à la population générale et qui était de 0.99 % l’année précédente, ajoutant que la moyenne nationale des donneurs volontaires est de 93%, ce qui laisse près de 7% de dons comme dons de compensation.

Il est à relever que depuis le début de l’apparition de la pandémie de COVID-19, le Maroc a enregistré une diminution importante du nombre de dons de sang.

Pour le Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie, les besoins en produits sanguins persistent au cours de cette période de pandémie qui ne doit être un obstacle aux citoyens marocains pour accomplir le geste noble de don de sang, tout en respectant les mesures préventives.

À LIRE  Covid-19: les trams de Rabat portent aussi les masques