Le Maroc a émis un emprunt obligataire sur le marché financier international d’un montant global de 3 milliards de dollars, indique ce matin le ministère des Finances dans un communiqué, qui évoque un succès «remarquable» de l’opération.

La première tranche d’une maturité de 7 ans, portant sur un montant de 750 millions de dollars (M$), a été émise à un spread de 175 points de base (pb) et un prix de 99,763% offrant ainsi un taux de rendement de 2,412% et servant un coupon de 2,375%, précise le ministère dans un communiqué.

D’une maturité de 12 ans, la 2ème tranche, qui porte sur un montant de 1 Md$, a été émise à un spread de 200 pb et un prix de 99,570%, soit un taux de rendement de 3,043% et un coupon de 3%, tandis que la 3ème tranche, d’une maturité de 30 ans et une somme de 1,25 Md$, a été émise à un spread de 261 pb avec un prix de 100%, permettant un taux de rendement de 4% et un coupon de 4%, fait savoir la même source.

Cette émission, qui a marqué le retour du Maroc sur le compartiment du dollar après une absence de 7 ans, a connu un franc succès auprès d’investisseurs internationaux dont 478 ont été servis, souligne le ministère, indiquant que le livre d’ordre a dépassé les 13 Md$ et l’émission a été ainsi sursouscrite à plus de 4 fois.

Cette émission a permis, en effet, de renouer le contact avec les investisseurs américains, diversifier les sources de financement et établir de nouvelles références sur la courbe du crédit du Maroc. Placée auprès des investisseurs de qualité notamment les gestionnaires de fonds, les compagnies d’assurance et les fonds de pension, elle a reçu un accueil favorable traduit notamment par une large distribution géographique notamment les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Europe, l’Asie et le Moyen-Orient.

À LIRE  Déconfinement : 32,4% DES ENTREPRISES ESTIMENT AVOIR RETROUVÉ LE RYTHME NORMAL