Le ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration a indiqué, ce lundi 14 décembre, que les échanges commerciaux entre le Maroc et le reste de l’Afrique ont affiché une croissance annuelle moyenne de 6,1% sur la période 2009-2019.

Ainsi, la part de ces échanges par rapport au volume global des échanges commerciaux du royaume se situe à 5,1% en 2019, a indiqué le ministère dans son 66ème numéro de la revue quadrimestrielle “Al Maliya”, soulignant que les échanges ont été marqués par un changement structurel dès 2015, année à partir de laquelle le solde commercial du Maroc devient excédentaire.

Selon la même source, ce résultat est dû à une progression des exportations plus importante que celle des importations. Les ventes de marchandises à destination de l’Afrique ont presque triplé durant les dix dernières années pour s’établir à 21,6 MMDH en 2019, tandis que les importations se sont chiffrées à 17,9 MMDH, contre 13,7MMDH en 2009.

En outre, le ministère a indiqué que le solde commercial de ces échanges a dégagé un excédent en faveur du Maroc, se situant à +3,7 MMDH en 2019 contre un déficit de 5,5 MMDH constaté en 2009. Pour sa part, le taux de couverture s’est amélioré de 60,6 points à 120,8% en 2019. Il a atteint son niveau le plus haut en 2017 avec 145,6%.

Enfin, les exportations marocaines à destination de l’Afrique ont enregistré un taux d’accroissement annuel moyen de 10% au cours de la dernière décennie, relève la même source, soulignant que ces ventes sont caractérisées par une diversification des marchés de destination et des produits exportés.

À LIRE  Marché de gros de fruits et légumes de Casablanca BAT LE RECORD DES RECETTES DE 2019