Les Etats-Unis ont transmis, de manière officielle et solennelle, leur décision de reconnaître la souveraineté du Maroc sur ses régions sahariennes à l’ONU avec tous ses organismes de décision. Kelly Craft, l’ambassadrice-représentante des USA à l’ONU, a adressé un écrit à la présidence tournante du Conseil de sécurité en la personne de l’ambassadeur sud-africain Jerry Matthews Matjila.

Dans la correspondance de Kelly Craft, les Etats-Unis affirment, en plus de la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur le Sahara, que l’offre d’autonomie du Royaume reste «la seule base pour parvenir à une solution au conflit».

La décision historique des États-Unis de reconnaître la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara a été annoncée jeudi dernier lors d’un entretien téléphonique entre le Roi Mohammed VI et le président américain, Donald Trump. Cette décision américaine rappelle au monde entier la justesse de la cause marocaine.

Les Etats-Unis transmettent à l’ONU la décision présidentielle sur le Sahara 1

À titre de première concrétisation de cette initiative souveraine de haute importance, les États-Unis ont décidé d’ouvrir un consulat à Dakhla, à vocation essentiellement économique, en vue d’encourager les investissements américains et contribuer au développement économique et social, au profit notamment des habitants des provinces du Sud.

Plusieurs pays arabes, africains, européens et asiatiques ont salué la décision prise par les Etats-Unis d’Amérique de reconnaitre la souveraineté du Maroc sur le Sahara. Il s’agit d’une décision prise par une superpuissance mondiale et membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, mettant en avant son impact au niveau de la stabilité, de la sécurité et du développement de la région, de manière à renforcer la profondeur africaine du Royaume dans le cadre de la coopération Sud-Sud.

À LIRE  La chanteuse Chama Zaz tire sa révérence