Le Maroc a procédé, vendredi, à l’une des dernières démarches se rapportant aux étapes d’acquisition d’un nouveau navire océanographique pour la recherche halieutique, annonce le ministère l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural, des eaux et forêts.

Il s’agit de la réception provisoire du navire au niveau du chantier naval de Mitsui E&S Shipbuilding Co., Ltd à Okoyama au Japon, précise le ministère dans un communiqué, soulignant que ce navire de pointe se veut un véritable laboratoire flottant d’observation et de prospection des océans. L’acquisition de ce navire constitue une des orientations majeures du Plan Halieutis qui fait du renforcement de la recherche halieutique l’un de ses principaux objectifs, relève la même source.

Et de poursuivre que le développement d’une flotte de recherche conforme aux standards internationaux permettra au Maroc de développer ses connaissances scientifiques dans les domaines des sciences halieutiques et marines, grâce notamment, à la réalisation de campagnes de prospection scientifique en mer, nécessaires à l’évaluation des stocks halieutiques.

Cette flotte permettra également la surveillance et la collecte d’informations sur le milieu marin pour le développement de la connaissance scientifique en la matière, fait savoir le ministère, ajoutant que la construction d’un navire océanographique au profit de l’Institut National de Recherche Halieutique (INRH) s’inscrit dans le prolongement du partenariat historique entre le Maroc et le Japon dans le domaine de la pêche. Les deux parties avaient conclu en janvier 2017 un accord de prêt d’un montant de 480 millions de dirhams (MDH) à taux préférentiel pour financer ce projet. En juillet 2018, les parties ont procédé à la sélection du chantier naval chargé de la construction du nouveau navire au Japon, composé d’un groupement entre Toyota Tsusho Corporation et Mitsui E&S Shipbuilding Co.

À LIRE  Royal Air Maroc va finalement relier Casablanca à Dubaï