Neuf (9)Marocains figurent parmi les 100 leaders économiques africains de demain, selon le classement Choiseul Africa 2020, révélé lundi par l’Institut Choiseul, un think tank indépendant basé à Paris.

Le Choiseul 100 Africa-Les leaders économiques de demain est une étude annuelle indépendante réalisée par l’Institut Choiseul. Il identifie, recense et classe les jeunes dirigeants africains de 40 ans et moins qui jouent ou sont appelés à jouer un rôle majeur dans le développement économique du continent dans un avenir proche.

Fruit d’un travail mené sur plusieurs mois, l’Institut Choiseul a fait appel à de nombreux experts et spécialistes du continent pour réaliser cette étude ambitieuse et unique qui dresse un état des lieux des forces vives de l’économie africaine.

9 Marocains parmi les 100 leaders économiques africains de demain 1

Afin de classer les profils retenus, plusieurs critères pondérés ont été pris en compte tels que : l’image et la réputation, le parcours et les compétences, le pouvoir et la fonction, l’influence et les réseaux, le potentiel et le leadership. La somme des points obtenus dans les différentes catégories de critères précitées détermine la place de chacun des lauréats dans le classement final.

Les profils ayant obtenu moins de 10% dans l’une des catégories sont éliminés. Les 100 premiers sont classés de la 1ère à la 100ème place. Une seconde liste recense 100 profils supplémentaires classés entre la 101ème et la 200ème place en trois catégories: trois étoiles, deux étoiles et une étoile.

L’étude arrêtée au 30 septembre 2020, a retenu un total de 17 Marocains parmi les 200 profils recensés dont quatre femmes et 13 hommes.

Ainsi, neuf Marocains figurent parmi les 100 premiers leaders économiques africains de demain, parmi eux une seule femme. Il s’agit de :

  • Badr Alioua, président du Directoire de Wafasalaf (8e place)
  • Marouane Ameziane, vice-président exécutif de la stratégie et du développement du Groupe OCP (19e)
  • Abdellatif Kabbaj, directeur général de Softgroup (26e)
  • Saad Sefrioui, directeur général délégué du Groupe Addoha (28e)
  • Sarah Kerroumi, secrétaire générale de Ynna Holding (36e)
  • Ibrahim Belkora, directeur général de Agro Juice Processing (51e)
  • Mehdi Alj, président-directeur général de Sanam Agro (66e)
  • Mehdi Bennouna, directeur général groupe Mutandis (78e)
  • Naoufel Ghafir, directeur général Maroc, Tunisie, Afrique de l’Ouest AXA Partners (79e).
À LIRE  Le Maroc, un partenaire crédible de l’UE en matière de gestion du dossier migratoire

Dans la seconde liste des 100 profils supplémentaires, figurent huit Marocains dont trois femmes. Il s’agit de:

  • Najwa El Iraki, Fondatrice et directrice générale de AfricaDev Consulting Ltd (108e place; trois étoiles)
  • Hamza Kabbaj, Directeur général de SGTM (111e, trois étoiles)
  • Rachid Kettani, Directeur financier de Attijariwafa Bank (114e, trois étoiles)
  • Karim Beqqali, Directeur général de Yamed Capital (127e, deux étoiles)
  • Anis Sefrioui, directeur général de Arena Property Development (141e, deux étoiles)
  • Nawfal Terrab, directeur général NT Global Invest (144e, deux étoiles)
  • Loubna Tricha, directrice générale de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) (148e, deux étoiles)
  • Meryam El Ouafi, présidente-directrice générale de Green Engineering Mission (164e, une étoile).

“Ce nouveau millésime, qui représente le continent dans toute sa diversité, donne à voir les nouveaux visages de la gouvernance économique africaine”, s’est félicité Pascal Lorot, Président de l’Institut Choiseul, en présentant la 7ème édition du Choiseul 100 Africa qui met à l’honneur les 100 jeunes leaders économiques africains “les plus talentueux de leur génération”.

“2020 aura été une année éprouvante pour tous. À n’en pas douter, l’économie mondiale sera marquée durablement par les conséquences de cette crise sanitaire et la vie des affaires retiendra que l’incertitude peut faire loi et qu’il faut toujours se tenir prêt pour parer à l’imprévisible. Dans ce contexte difficile, le continent africain a su faire face à la crise avec exemplarité”, s’est félicité Pascal Lorot.

Grâce à une expérience rare dans la gestion des épidémies et des politiques pro-actives dédiées à juguler l’impact de la crise sur la population et sur l’économie, l’Afrique s’en sort relativement mieux que le vieux continent. Surtout, l’Afrique a pu s’appuyer sur cette jeune génération de leaders économiques, ces décideurs de demain qui n’ont pas pour habitude d’accepter la défaite et qui ont montré, tout au long de cette crise, de formidables qualités de résilience et de rebond, a-t-il ajouté.

À LIRE  covid-19/ 175 nouveaux cas, 271 nouvelles guérisons et plus de 4,48 millions de personnes vaccinées

“Qu’il s’agisse de chefs d’entreprise ou de jeunes entrepreneurs créatifs, de pépites de la nouvelle économie ou de dirigeants d’institutions prestigieuses, ces personnalités d’exception ont su réinventer leur modèle économique et managérial pour affronter la tempête et avancer en dépit des remous de la crise”, a souligné le Président de l’Institut Choiseul.

L’Institut Choiseul est un think tank indépendant dédié à l’analyse des grands enjeux économiques, politiques et sociétaux ainsi qu’à ceux associés aux défis d’une bonne gouvernance mondiale.

Basé à Paris, son ambition est de créer des espaces indépendants de dialogue au carrefour du monde politique et institutionnel, de la sphère économique et de celle des idées pour fertiliser les débats sur les problématiques contemporaines.

Avec MAP-