L’artiste Mohamed Tazi Cherti, connu par son pseudonyme Massano, est décédé à l’âge de 100 ans. Il est considéré comme l’un des pionniers de la musique andalouse au Maroc.

Le défunt, qui fut un spécialiste de l’instrument de Rabâb et qui enseignait au conservatoire de musique “Dar Adiyel” à Fès, était membre pendant 11 ans de l’orchestre El-Mtiri, fondé par Moulay Ahmed Loukili.

Issu d’une famille passionnée par l’art du « Samaâ » et du « Tarab al ala », feu Mohamed Tazi Cherti faisait partie de la génération de feu Ahmed Loukili et Abdelkrim Raïs et fut l’élève de Mohammed El-Mtiri et Mohamed Al-Brihi. Le regretté Tazi Cherti était chef de l’orchestre Mohammed El-Mtiri, le nom d’un de ses cheikhs, groupe avec lequel il a enregistré de nombreuses Mizanes de la musique andalouse.

Le défunt, qui fut un spécialiste de l’instrument de Rabâb et qui enseignait au conservatoire de musique « Dar Adiyel » à Fès, était membre pendant 11 ans de l’orchestre El-Mtiri, fondé par Moulay Ahmed Loukili.

Un hommage avait été rendu à feu Mohamed Tazi Cherti lors de la dixième rencontre des amateurs de musique andalouse à Tanger en 2019, ainsi qu’au Festival de la musique andalouse de Fès en 1998.

À LIRE  La chanteuse Chama Zaz tire sa révérence