La Direction générale de la Sûreté nationale a déployé un dispositif de sécurité important pour cette soirée du nouvel an, célébrée dans un contexte de couvre-feu, fermeture des restaurants et cafés et interdictions des rassemblements, motivées par la situation sanitaire.

Cette nuit du nouvel an a également été placée sous haute sécurité à travers le Royaume. Les agents de la sûreté nationale ont été mobilisés et étaient à pieds d’oeuvre pour faire respecter les mesures du couvre-feu nocture. Comme vous pouvez le voir sur ces images, la plupart des artères des grandes villes étaient désertes dès 21 heures, heure de début du couvre-feu nocture instaurée depuis la semaine dernière. Seuls les détenteurs d’autorisations spéciales étaient autorisés à circuler et faisaient l’objet d’un contrôle minutieux de la part des agents de la police.

Pour rappel la décision d’instaurer un couvre-feu nocture et la fermeture des restaurants dans les villes de Casablanca, Tanger, Marrakech et Agadir est en vigueur depuis le 23 décembre, jusqu’au 13 janvier.

«Des barrages judiciaires et administratifs ont été mis en place pour contrôler le respect par les citoyens du couvre-feu et assurer leur sécurité et leur quiétude», a indiqué un officier de police à la presse.

Des moyens humains considérables et une logistique nouvelle ont été déployés pour veiller au couvre-feu dans les grandes avenues et artères de la capitale mais aussi sécuriser la ville dans ces circonstances particulières.
Comme chaque année, à l’occasion de la soirée du nouvel an, les lieux névralgiques et les établissements stratégiques ont été également placés sous haute surveillance des forces de l’ordre.
Des brigades mobiles à bord de voitures, soutenues par des éléments de la brigade des motards, ou encore des agents de police effectuant des rondes, ont été mis à contribution dans les différentes rues, boulevards, espaces publics et quartiers de la ville pour effectuer une mission de prévention et, le cas échéant, de répression, à l’encontre des récalcitrants.

À LIRE  Maroc: L’allègement ou la levée du confinement sont intimement liés à l’évolution de la situation épidémiologique

On rappelle, qu’à l’échelle nationale, le gouvernement a décrété la fermeture de tous les restaurants, commerces et grandes surfaces à partir de 20 h, ainsi qu’un couvre-feu de 21h à 6h et l’interdiction des fêtes et des rassemblements publics et privé. Dans les villes de Casablanca, Marrakech, Agadir et Tanger, les restaurants et cafés ont été sommés de baisser le rideau pour trois semaines.