Le ministre de la Santé, Khaled Ait Taleb, a souligné que les préparatifs vont bon train pour le lancement de la campagne de vaccination contre la pandémie du Covid-19.

Dans une allocution lue en son nom lors d’une visioconférence organisée, jeudi, sur le thème “Tous mobilisés pour le succès de la campagne nationale de vaccination contre Covid 19”, par la Société marocaine des sciences médicales, la Fédération nationale de la santé, en partenariat avec plusieurs organisations professionnelles et civiles, le ministre a indiqué que tous les préparatifs sont en cours pour le lancement de la campagne nationale de vaccination qui reste la seule solution pour surmonter la crise sanitaire et ses conséquences.

Il a également souligné que des étapes importantes ont été franchies pour réaliser cet objectif, notamment en ce qui concerne le stade des essais cliniques et à travers le suivi de la situation de manière scientifique afin que le Maroc offre à ses citoyens un vaccin sûr et efficace, relevant que pour atteindre ce résultat, il était nécessaire d’attendre les autorisations, même si certains ont considéré cela comme une sorte de retard.

Le ministre a, en outre, affirmé que le succès de la campagne nationale de vaccination est une priorité nationale, c’est pourquoi toutes les mesures nécessaires ont été prises pour atteindre cet objectif, ajoutant qu’une série de précautions ont été adoptées en vue d’éviter la transmission de l’infection lors de l’opération de vaccination qui sera supervisée par des professionnels de la santé, outre la constitution de commissions centrales et régionales pour le contrôle immédiat lors de la réception des doses de vaccin et à postériori pour le suivi de la situation pour une protection globale.

Plus de 3000 points de vaccination ont été mis en place, a-t-il indiqué, rappelant dans ce cadre le rôle des hôpitaux universitaires qui assureront le vaccin des professionnels qui y travaillent, comme c’est le cas pour l’hôpital universitaire Ibn Rochd, qui compte 6000 professionnels de santé, ainsi que les unités mobiles qui contribueront également à la réussite de ce chantier national.

À LIRE  BOURITA: Le Maroc attaché à la stabilité et au développement du Sahel

Le ministre a souligné que le Maroc procède avec responsabilité et sagesse grâce aux Hautes orientations royales pour faire face à cette pandémie, rappelant que le fait de disposer du vaccin ne signifie pas l’abandon des mesures préventives qui doivent être respectées jusqu’à l’achèvement de la période de l’opération avec ses deux phases.

Pour sa part, le président du Comité scientifique et technique de vaccination contre Covid-19, Moulay Taher Alaoui, a affirmé que la gravité de l’épidémie interpelle tous les citoyens à faire preuve de vigilance et à adhérer aux procédures pertinentes en place pour maîtriser la situation épidémiologique actuelle, rappelant dans ce cadre que le rôle du comité est un rôle de soutien et essentiel en vue d’assurer l’efficacité des vaccins et le bon déroulement de l’opération de vaccination.

L’objectif principal du comité consiste à assurer la sécurité de tous les citoyens marocains, a-t-il dit, ajoutant que le vaccin chinois Sinopharm et britannique AstraZeneca ont prouvé leur efficacité.

Il a également indiqué que la prochaine étape nécessite une mobilisation collective des différentes parties concernées, le but étant de réussir cette phase importante de l’histoire moderne du Maroc.

De son coté, le président de l’hôpital universitaire Ibn Rochd de Casablanca, Moulay Hicham Afif, a rappelé que les essais cliniques auxquels le Maroc a participé se sont déroulés dans de bonnes conditions et ont prouvé l’efficacité du vaccin, faisant savoir qu’aucun symptôme grave n’a été enregistré, à l’exception de quelques effets secondaires bénins, comme une légère augmentation de la température et des maux de tête, qui disparaissent en quelques jours peu après le vaccin.

De son côté, le directeur de l’Institut Pasteur, Abderrahmane El Maaroufi, a souligné l’importance du vaccin contre l’épidémie du coronavirus, tout en passant en revue les composants génétiques du vaccin et leur capacités à éradiquer la pandémie.

La responsable de la direction des médicaments et de la pharmacie au ministère de la Santé, Bouchra Maddah, a axé son intervention sur les procédures d’autorisation auxquelles est soumise l’utilisation de tout vaccin, en coordination avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les étapes de l’opération de commercialisation au niveau national, outre la garantie des normes de qualité, de sécurité et d’efficacité.

À LIRE  COP25 À MADRID: LE MAROC PRÉSENT EN FORCE

Le vice-président du groupe interprofessionnel pour la prévention et la sécurité, Khalid Moussaoui, a présenté, pour sa part, un exposé sur la responsabilité collective des entreprises et leur implication dans le processus de vaccination, soulignant que la vaccination est nécessaire pour surmonter la crise sanitaire et permettre aux entreprises de reprendre leurs activités économiques.

De son côté, le directeur des médias de l’agence Maghreb arabe presse, Hicham Lakhal, a souligné le rôle que jouent les médias nationaux dans la sensibilisation à l’importance de la vaccination contre le Covid-19.

Rappelant le rôle dévolu à la presse, M. Lakhal a noté que la situation prévalant dans le monde nécessite un traitement médiatique de nature à dissiper les craintes des citoyens et limiter la propagation de la rumeur, ajoutant que la pratique médiatique est sujette à des déséquilibres qui affectent son efficacité face à la propagation des Fake news dans le cadre de la pandémie.

Le président de la Société Marocaine des Sciences Médicales, Moulay Saïd Afif, avait indiqué, dans son allocution de présentation, que cette rencontre s’inscrit dans le cadre des objectifs tracés par son institution, la Fédération nationale de la santé et l’ensemble des partenaires, visant à contribuer à améliorer le niveau de culture en matière de santé et à sensibiliser à la responsabilité de tout ce qui a tait à la santé publique et à la pandémie.

Il a fait savoir que les organisateurs, à l’instar du personnel relevant du corps médical, civil et militaire, public et privé, médecins, infirmiers, techniciens et pharmaciens, et l’ensemble des citoyens, sont conscients de la grande responsabilité qui leur revient pour faire réussir la campagne nationale de vaccination, tout en saluant les Hautes instructions royales ayant contribué à atténuer les impacts de la pandémie, en assurant la gratuité du vaccin pour l’ensemble des Marocains.

Avec MAP-