Deux conventions d’investissement dans le secteur automobile portant sur la construction de nouvelles usines et totalisant un investissement de 912 millions de dirhams (MDH) et une création de 8.300 emplois, ont été signées, mardi à Casablanca, entre le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique et les deux groupes japonais Sumitomo et Yazaki.

Ces investissements portent sur la réalisation de nouvelles unités industrielles de production de faisceaux de câbles par les deux groupes japonais Yazaki et Sumitomo.

L’investissement de Yazaki, d’un montant de 462 millions de dirhams, consiste en l’extension de ses activités au Maroc à travers la création de trois nouvelles usines du groupe à Tanger, Kénitra et Meknès, permettant de créer 6300 emplois.

Pour sa part, Sumitomo prévoit la création de sa 5ème usine à Casablanca afin de satisfaire les besoins de ses clients FCA et CNH Global. Ce nouvel investissement de 450 millions de dirhams permettra de générer 2000 emplois.

Pour rappel, le groupe Yazaki est présent au Maroc depuis 2000, à travers une usine à Tanger employant 4650 personnes, deux autres à Kénitra employant un effectif de 4200 personnes et une quatrième à Meknès employant 4000 personnes. Son chiffre d’affaires au Maroc s’élève à 5 milliards de dirhams par an.

Sumimoto quant à lui, s’est installé au Maroc en 2001 à travers 3 filiales: Sews MFZ, SEBN et Sews Cabind. Premier employeur du Maroc avec 25000 emplois créés, ce groupe emploie au sein de sa société Sews Cabind plus de 6300 personnes dans ses 4 usines de production, dont deux à Ain Harrouda, une à Casablanca et une autre à Berrechid.

À LIRE  LE BOOM DE LA PRODUCTION BIO AU MAROC