La justice s’est prononcée sur l’affaire du kidnapping, viol et meurtre du petit Adnane. Le principal condamné à la peine capitale.

Quatre mois après l’assassinat du petit garçon de 11 ans à Tanger, le violeur et meurtrier, âgé de 24 ans, a été reconnu coupable des chefs d’accusation d’enlèvement, séquestration, attentat à la pudeur et meurtre avec préméditation, par la chambre criminelle près la Cour d’appel de Tanger.

La sentence a été rendue ce mercredi 13 janvier à l’aube, précise la même source, notant que les trois autres accusés, arrêtés pour dissimulation de crime commis et pour ne pas avoir dénoncé les faits ont écopé chacun de quatre mois d’emprisonnement, pour « dissimulation de crime commis » et « non dénonciation des faits », assortie d’une amende de 1.000 dirhams.

Le 7 septembre dernier, Adnane Bouchouf avait été enlevé par un individu et conduit dans un appartement non loin du domicile familial. L’enfant avait été agressé sexuellement puis tué. Il avait été retrouvé enterré sous un arbre près de chez lui.

Lors du procès qui s’est étale sur neuf heures, le principal accusé, A.H, a affirmé avoir kidnappé la victime «pour demander une rançon». «J’ai enlevé l’enfant parce que j’avais besoin d’argent (…) mais je ne l’ai jamais violé», a-t-il affirmé devant le juge, poursuit la même source.

À LIRE  Le Maroc, premier importateur des dattes tunisiennes avec 20,7 mille tonnes