Le groupe Al Omrane a engagé près de 7 milliards de DH depuis le début de son implantation dans les provinces du sud, a souligné le président du directoire d’Al Omrane, Badr Kanouni.

S’exprimant, jeudi 14 janvier, à l’ouverture des travaux de la 35e Journée nationale de l’architecte à Dakhla, Badr Kanouni a indiqué que le groupe Al Omrane a été chargé de la mise en œuvre de programmes pour l’Etat et les collectivités territoriales, avec un investissement d’environ 7 milliards de DH.

Il a cité le programme relatif aux régions du sud et des projets inscrits dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du sud, en plus d’autres programmes du groupe.

Dans ce cadre, le DG d’Al Omrane a noté que les programmes mis en œuvre par le groupe dans ces provinces ont porté sur 145.000 ménages, précisant que 60% de la population issue de ces provinces ont bénéficié de programmes de lutte contre l’habitat insalubre et d’amélioration des conditions de vie des citoyens.

“Le groupe Al Omrane œuvre actuellement, en coordination avec le ministère de l’Aménagement du territoire national, les autorités locales, et les régions du sud sur un futur programme qui nécessitera des investissements supplémentaires pouvant atteindre 2,56 MMDH”, a-t-il fait savoir.

Cette réunion a été l’occasion pour débattre de différents sujets liés à “l’aménagement territorial de la région de Dakhla-Oued Eddahab, défis et perspectives”, “Pour un développement territorial durable de la Ville de Dakhla” et “Projets structurants de la ville de Dakhla”.

Ont notamment pris part à cette rencontre présidée par le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, la ministre de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Nouzha Bouchareb, le président du Conseil national de l’Ordre des Architectes, Azzedine Nekmouche, le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar et le président du Conseil régional, El Khattat Yanja.

À LIRE  L’African Digital Summit dévoile le programme de sa 5e édition

Des experts nationaux et internationaux, issus du domaine de l’architecture et de l’urbanisme, ont aussi participé à cet évènement dans le but d’échanger et de débattre des moyens innovants, à même de renforcer la préservation du patrimoine architectural et urbanistique national et de promouvoir sa diversité et sa richesse.

Avec MAP