Le Conseil municipal des enfants d’Essaouira, une instance représentative dédiée à l’enfance de la ville, à ses préoccupations, à ses aspirations et à ses attentes, vient de voir le jour à l’issue d’une assemblée élective.

A cette occasion, une cérémonie placée sous le signe “Essaouira, ville amie des enfants”, a été organisée, samedi, au siège de la Commune, suite à la concrétisation de ce projet, initié par l’association “Bayti” dans la cité des Alizés, en partenariat avec le conseil communal et le soutien de l’ambassade de France à Rabat, et grâce à la contribution des acteurs de la société civile locale.

Le Conseil municipal des enfants constitue une expérience unique et la première du genre au niveau de la province, précisant qu’elle permet d’asseoir réellement les fondements de la culture de l’approche participative dans la gestion de la chose locale, à travers des instances consultatives, à même d’élargir le champ du dialogue et de la concertation et de présenter des propositions et opinions en lien avec les questions dédiées à une catégorie sociale très importante.

Cette action, a-t-il dit, intervient conformément aux dispositions de la Constitution et en application des Hautes Orientations Royales, et est en phase avec les principes de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE), afin d’encourager les enfants à s’intéresser à la chose locale et à la communication avec les responsables pour transmettre leurs propositions aux parties concernées.

L’expérience singulière du Conseil municipal des enfants, permet l’implication de l’ensemble des acteurs concernés par les questions de l’enfance à l’échelle locale afin d’adhérer à cette noble finalité tant attendue, à savoir la concrétisation, au niveau de la Commune d’Essaouira, de ce projet démocratique très prometteur, qui s’érige en tant que l’un des mécanismes de dialogue et un espace approprié pour l’enfant afin d’exprimer ses ambitions, de consolider son appartenance et de renforcer l’éducation aux valeurs de citoyenneté, a-t-il ajouté.

À LIRE  Covid-19 : 146 nouveaux cas confirmés au Maroc, 13.434 au total