L’acteur marocain Bachir Skiredj est décédé, jeudi 28 janvier à Orlando, aux États-Unis, des suites des complications dues au Covid-19. Il avait 81 ans.

Bachir Skiredj est né en 1939 à Tanger, il a marqué son empreinte dans le cinéma et le théâtre marocains, avec un parcours prolifique, laissant derrière lui des chefs d’œuvre tels que « À la recherche du mari de ma femme », réalisé en 1993 par Mohamed Abderrahmane Tazi. Toujours gravé dans la mémoire des Marocains. Le regretté est également connu pour son rôle dans « Les amours de Haj Mokhtar Soldi », sorti en 2001 et réalisé par Mustapha Derkaoui.

L’acteur marocain Mohammed Choubi a indiqué sur sa page Facebook que le défunt n’avait pas caché son vœu d’être enterré et inhumé au Maroc, son pays natal.

Il s’agit d’une nouvelle perte pour le cinéma marocain, qui a perdu au cours de l’année précédente plusieurs grandes figures du grand écran telles que Touria Jebrane et Abdeljabbar Louzir.

À LIRE  MARRAKECH SE PRÉPARE POUR LA 9ÈME ÉDITION DE LA MUSIQUE SOUFIE