Les saisonnières marocaines sont attendues à Huelva cette semaine. Mais avant, elles doivent prouver qu’elles sont négatives au test PCR du Covid-19 dans les 72h précédant leur arrivée.

La première phase de l’arrivée du contingent de saisonnières marocaines embauchées à l’origine pour la campagne agricole de fraises et baies 2020/2021 de Huelva s’achèvera cette semaine. Au total, 1470 travailleuses, avec leurs tests PCR négatifs correspondants, arriveront à Algésiras mercredi et vendredi dans deux ferries depuis le port de Tanger MED, a déclaré la sous-délégation gouvernementale à Europa Press.

14.000 ouvrières embauchées à l’origine arriveront dans la province de Huelva après cette première phase et jusqu’au 1er mars. Il y a aussi 2.800 autres femmes nouvellement embauchées en attente, au cas où davantage de main-d’œuvre serait nécessaire pour cette campagne agricole.

Des consultants du Plan Ethique, Travail et Responsabilité Sociale d’Interfresa (Prelsi) se rendront à Algésiras pour collaborer à l’accueil du contingent de saisonnières marocaines afin d’accélérer les procédures d’entrée.

Six associations, qui ont réalisé le plan d’accueil dans un peu plus de 50 entreprises appartenant à leurs organisations (Asaja, Freshuelva, UPA, Fed Coop Andalucía, ACPH Citricultores et Fresón de Palos), participent au processus.

À LIRE  Achoura : interpellation de 157 individus pour implication présumée dans des actes de vandalisme