Le Conseil de sécurité des Nations unies (ONU) a tenu, jeudi, une réunion consacrée à l’examen des derniers développements en Libye au cours de laquelle le rôle positif et la contribution importante du Maroc pour résoudre le conflit dans ce pays ont été largement mis en relief et salués.

Lors de ce dernier briefing de son mandat de Représentante spéciale par intérim du Secrétaire général, Stéphanie Williams a présenté le Rapport du Secrétaire général de l’ONU du 19 janvier 2021, qui couvre, notamment, les récentes évolutions politiques, sécuritaires et économiques en Libye, ainsi que les activités de la Mission d’appui des Nations Unies dans ce pays (MANUL), depuis le 25 août 2020.

L'ONU SALUE LE RÔLE DU MAROC POUR LA RÉSOLUTION PACIFIQUE DU CONFLIT LIBYEN 1
le Secrétaire général, M. Antonio Guterres

Dans ce rapport, le Secrétaire général, M. Antonio Guterres a mis en relief le rôle du Maroc pour la résolution du conflit libyen. A cet égard, il a indiqué que du 6 au 10 septembre, des délégations représentant des membres de la Chambre des députés et du Haut Conseil d’État se sont réunies à Bouznika pour s’entretenir des nominations aux postes souverains énumérés à l’article 15 de l’Accord politique libyen, dont ceux de gouverneur de la Banque centrale de Libye et de chef du Bureau de l’audit.

De même, le rapport indique que le 20 septembre, le Haut Conseil d’État a approuvé l’issue des pourparlers de Bouznika. Les délégations de la Chambre des députés et du Haut Conseil d’État se sont à nouveau réunies au Maroc, le 30 septembre, et ont parvenu à un accord provisoire sur les critères de sélection, notamment pour ce qui est de la représentation des trois régions historiques de la Libye, des compétences requises et des modalités de nomination aux postes souverains. Les réunions consultatives se sont poursuivies à Tanger du 23 au 28 novembre, et à Ghadamès (Libye), le 6 décembre.

À LIRE  Covid-19: les tests sur les fonctionnaires et détenus de 53 établissements pénitentiaires négatifs

Le Secrétaire général des Nations Unies a, en outre, souligné que le 27 août, à Rabat, sa Représentante Spéciale par intérim a rencontré le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita et d’autres fonctionnaires marocains pour examiner l’initiative marocaine de soutien à la démarche de médiation engagée par l’ONU.

Lors des discussions des membres du Conseil, plusieurs pays se sont félicités de la contribution du Maroc à la résolution de la crise libyenne.

Dans ce cadre, le représentant de la Chine a félicité le Maroc pour le rôle majeur qu’il joue pour réunir les parties libyennes afin de résoudre ce conflit.

Pour sa part, l’ambassadeur du Vietnam a exprimé sa reconnaissance au Royaume pour ses efforts continus dans la promotion des pourparlers de paix en Libye.

Intervenant lors de cette réunion, l’ambassadeur de la Libye a remercié le Maroc pour son rôle dans la signature, en 2015 à Skhirat, de l’Accord politique libyen, et pour ses efforts déployés pour avoir abrité les dernières réunions inter-libyennes, qui s’inscrivent dans le cadre de la vision souhaitée par les Libyens, pour une solution pacifique au conflit.