L’utilisation du vaccin contre le Covid-19 développé par AstraZeneca avec l’université d’Oxford doit être recommandée, y compris pour les personnes âgées de 65 ans et plus, a déclaré, mercredi 10 février, un panel de l’Organisation mondiale de la Santé. Et ce, “même si des variants sont présents dans un pays”, alors que son efficacité avait été mise en doute, notamment par l’Afrique du Sud.

Le vaccin contre le Covid-19 développé par AstraZeneca peut être administré aux plus de 65 ans, a indiqué mercredi le comité d’experts sur les vaccins de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans ses recommandations très attendues sur ce vaccin, le Groupe stratégique consultatif d’experts de l’OMS sur la vaccination (SAGE) recommande également son utilisation dans les pays où les variants sont présents.

“Les personnes de plus de 65 ans devraient recevoir le vaccin”, a ainsi déclaré le président du Groupe d’experts, Alejandro Cravioto, en conférence de presse.

Ces recommandations interviennent alors que ce vaccin à vecteur viral, développé par le laboratoire britannique AstraZeneca et l’université d’Oxford, a connu des déboires ces dernières semaines, son efficacité ayant été mise en cause pour les personnes âgées de plus de 65 ans et dans les pays où les variants sont présents.

Le vaccin AstraZeneca/Oxford, que le Royaume-Uni a été le premier à administrer massivement à sa population dès décembre, a déjà été approuvé par plusieurs autres pays et par l’Union européenne.

Mais certains gouvernements ont préféré le recommander uniquement pour les moins de 65 ans, voire moins de 55 ans, faute de données suffisantes sur son efficacité pour les plus âgés.

À LIRE  Étude sur « l’image stéréotypée » de la femme dans les proverbes populaires marocains !

Dans ses recommandations, le groupe d’experts indique que “cette étude a été conçue pour évaluer l’efficacité [du vaccin] contre toutes les formes de gravité de la maladie, mais la petite taille de l’échantillon n’a pas permis d’évaluer spécifiquement l’efficacité du vaccin contre les formes graves du Covid-19”.

“Compte tenu de cela, l’OMS recommande actuellement l’utilisation du vaccin AZD1222 […] même si des variants sont présents dans un pays”, écrivent-ils.

Avec une efficacité moyenne évaluée pour l’heure à 70 %, le vaccin d’AstraZeneca-Oxford est moins probant que ceux de Pfizer-BioNTech ou de Moderna, dont l’efficacité dépasse les 90 %.

Mais ce vaccin utilise une technologie plus traditionnelle, ce qui le rend moins coûteux, plus facile à stocker – puisqu’il peut être conservé dans des réfrigérateurs et non à très basse température –, et donc plus adapté à des campagnes de vaccination massives.

“C’est l’un de ces vaccins qui peuvent être conservés dans des réfrigérateurs ordinaires et il va donc être très utile”, a souligné la responsable scientifique de l’OMS, Soumya Swaminathan, aux média

Avec AFP