Le Club de la Presse du Maroc a condamné la “décadence professionnelle et éthique” dont a fait montre la chaîne algérienne “Echourouk” qui a diffusé une émission attentatoire au peuple marocain et à la personne de Sa Majesté le Roi.

Cette émission a fait usage d’un langage abject et d’expressions provocantes, relève le Club dans un communiqué, notant que ce comportement immoral renseigne sur le niveau bas de la presse et des médias en Algérie.

La chaine algérienne, “dont la ligne éditoriale est fixée par les généraux de l’armée et les services de renseignement”, a foulé aux pieds la loi algérienne qui criminalise le manque de respect dû aux Chefs d’Etat au niveau des médias comme elle piétine les principes fondamentaux de l’éthique professionnelle tels qu’ils sont universellement reconnus.

Ce média a également fait l’apologie de la guerre, un acte condamnable sur le plan moral, indique le communiqué, ajoutant que la chaîne a donné libre cours à son antisémitisme et à sa haine envers les juifs à travers des expressions réductrices et immorales.

Le Club a en outre souligné que cette émission n’a pas réussi à atteindre son objectif de répandre la haine et la rancune entre les deux peuples, après les réactions immédiates des Marocains et Algériens sages sur les réseaux sociaux contre cette approche médiatique qui ne sert pas l’avenir commun, relevant que cet acte ne fait pas autant de tort aux Marocains qu’à à ses auteurs.

Le club de la Presse du Maroc a par ailleurs appelé les professionnels des médias algériens à respecter l’éthique de la profession et à traiter les affaires marocaines avec professionnalisme, “pour préserver nos relations de fraternité dans lesquelles s’est mêlé le sang des Marocains et des Algériens pour la défense de l’indépendance et de la liberté de l’Algérie”.

À LIRE  NARSA: Suspension des services des centres d'immatriculation de Rabat, Témara et Inezgane

Il a aussi lancé un appel aux médias marocains pour qu’ils s’abstiennent d’adopter des méthodes aussi archaïques et décadentes, et à respecter les règles de professionnalisme, d’objectivité et d’intégrité dans le traitement de la chose algérienne.

Avec MAP-